Tarification sociale : L’accès au transport en commun selon le revenu

Publié le 5 décembre 2016

 rtc-tarif-e

Par Francine Bordeleau

 

Le Carrefour d’animation et de participation à un monde ouvert (CAPMO), groupe communautaire très actif à Québec, publiait en octobre son Enquête conscientisante sur l’accessibilité sociale du transport en commun sur le territoire du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

 

Amorcée en 2014 en collaboration avec le Chantier mobilité Sainte-Foy, et sous la direction d’Émilie Frémont-Cloutier, cette enquête bien documentée a été réalisée à partir des témoignages de plus de 250 personnes. Il en ressort que le coût du laisser-passer mensuel est un frein réel à la mobilité de la population à faible revenu. Jadis dépense essentielle, l’autobus est devenu, pour bien des gens, une dépense compressible.

 

La solution préconisée par le CAPMO : une tarification « sociale », modulée en fonction du revenu. Un tel système a été implanté ailleurs, notamment à Calgary, ville jumelée à Québec.

 

Plus réaliste que la gratuité, revendiquée depuis des lustres par d’aucuns, la tarification sociale donne au transport en commun son vrai sens de service public.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité