Centre Durocher: la proposition des Oblats est rejetée du revers de la main

Publié le 3 octobre 2016

 

.Armand Saint-Laurent, d'Action Habitation, Julie Lemieux et Régis Labeaume en conférence de presse, le 3 octobre à Québec. Ils n'avaient rien de réjouissant à annoncer pour les gens du quartier Saint-Sauveur.
Armand Saint-Laurent, d’Action Habitation, Julie Lemieux et Régis Labeaume en conférence de presse, le 3 octobre à Québec. Ils n’avaient rien de réjouissant à annoncer pour les gens du quartier Saint-Sauveur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Pierre Mouterde

Pas question de surseoir à la démolition du Centre Durocher, pas question non plus de prendre en compte la demande des Oblats souhaitant que leur mission puisse se poursuivre dans les murs de l’actuel Centre Durocher. C’est ce que le maire Labeaume a annoncé ce lundi après-midi 3 octobre 2016, lors d’une conférence de presse à la mairie, où il était  accompagné de Julie Lemieux, Chantal Gilbert et Armand Saint-Laurent de Action Habitation Québec.

Alors qu’il n’avait pas dit un mot dans sa présentation initiale sur la proposition des Oblats, quand Droit de Parole l’a interrogé à ce propos, il a eu ces quelques mots : « vous avez la réponse aujourd’hui, on procède… ce qui est important, c’est le projet ». On ne pouvait pas être plus clair.

 

Quant au projet, ce serait, selon ses propres dires : « bonifier l’offre culturelle du quartier Saint Sauveur avec deux projets » : un point de service de bibliothèque (de 90 mètres carré) dans l’immeuble abritant des logements sociaux, une fois le centre démoli; et « un lieu de diffusion culturelle » dans l’église Saint-Sauveur, un édifice patrimonial que la Ville veut sauvegarder, et qui pourrait prendre la forme d’une salle de spectacle en alternance avec un lieu de culte. Mais rien de plus précis.

Des miettes pour le quartier Saint-Sauveur

Et en tous cas, rien de nouveau en termes d’arguments ou d’éléments inédits à apporter au dossier, sinon beaucoup d’assurance, voire de suffisance, de la part du maire qui ne se gène pas pour couper la parole aux journalistes qui lui posent des questions par trop gênantes.

La réaction du Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint Sauveur (CCCQSS) ne s’est pas faite attendre. Elle est mordante. Par voie de communiqué, il a fait savoir que ce ne sont que des «miettes pour le quartier Saint Sauveur (…)» rappelant que l’espace réservé à la bibliothèque serait de «la taille des toilettes de la bibliothèque Gabrielle-Roy».

Rassemblement le 11 octobre contre la démolition du centre

Le CCCQSS appelle par ailleurs à se mobiliser pour la défense de l’édifice du Centre Durocher et à venir en grand nombre au rassemblement populaire qui aura lieu devant le Centre le 11 octobre pour manifester son opposition au projet de la Ville.

Vous y êtes tous et toutes chaleureusement conviés.

11-octobre-240610_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité