La rue la nuit, les femmes marchent à Québec contre la peur

Publié le 25 septembre 2016

 

La marche  »La rue la nuit femmes sans peur », à Québec, a aussi emprunté la voie cyclable le long de rivière Saint-Charles, chemin si sombre à la tombée de la nuit.                                                                                           PHOTO – Véronique Laflamme

par Lynda Forgues

Depuis les années 70, des féministes de plusieurs pays dans le monde se donnent un rendez-vous annuel non mixte pour réclamer la rue, la nuit. À Québec aussi, depuis de nombreuses années, les femmes marchent contre la peur et la violence.

C’est un événement important qui malheureusement, année après année, est boudé par la plupart des médias.

Sous le mot d’ordre :  »Marchons ensemble contre la peur, contre les violences commises contre les femmes et les groupes opprimés/marginalisés. Reprenons ensemble notre pouvoir ! » après la tombée de la nuit, une marche est partie du parc Sylvain-Lelièvre à Limoilou et s’est rendue à Saint-Roch en empruntant les rues, mais aussi la voie cyclable très sombre le long de la rivière Saint-Charles.

Il y a eu des arrêts pour  des prises de parole et, avant la fin, un micro ouvert, sur le parvis de l’église Saint-Roch,  a permis à de nombreuses personnes de s’exprimer sur la peur, le harcèlement, le viol, et la solidarité.

Le Comité d’aide aux femmes sourdes de Québec a de nouveau participé à la marche ainsi que des musiciennes de la fanfare Tint(A)nar.  Une intervenante de Viol Secours a aussi pris la parole au cours du trajet, ainsi que   Catherine Lefrançois qui a fait un lien entre la cyber intimidation misogyne et les tentatives d’effacer les  femmes de tout l’espace public.

 Le tout s’est complété par une soirée à la Page noire, sur la rue du Roi.

Une vidéo de l’événement est en ligne avec sous-titres français, si désiré…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité