L'ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul: Les résidants du Faubourg appelés à se prononcer

Publié le 14 avril 2016

photo Étienne GrandmontPar Marc Boutin

Il est question ici de l’avenir d’un des derniers terrains libres pour de la construction neuve dans le Faubourg Saint-Jean, celui de l’ancien Patro, au coin de côte d’Abraham et d’Honoré-Mercier. En conférence de presse le 31 mars dernier, le Comité populaire Saint- Jean-Baptiste (Compop) a sonné la fin de la récréation pour le promoteur Jacques Robitaille, propriétaire des hôtels Jaro, et la Ville de Québec.

L’ensemble a disparu en trois étapes. En 2005, le Centre de loisirs du Patro a été démoli, suivi, en 2008, de la nef de l’église et, deux ans plus tard, la façade de l’église tombait sous les coups des grues.

 

Dorénavant, la Ville, qui dit qu’elle ne peut rien pour faire bouger les choses, et le promoteur, qui ne fait rien à part démolir, auront l’opinion publique contre eux, parole du Compop, qui en a vu bien d’autres du même genre.

Première étape : une consultation populaire organisée par le Compop auprès des résidants du quartier pour connaître leurs besoins mais aussi leurs préférences esthétiques quant au développement de ce secteur de la ville.

Le Compop ne présente pas, à cette étape, de projet précis, mais dit quand même souhaiter, pour ce grand terrain vague, un développement en harmonie avec la trame urbaine actuelle du Faubourg Saint-Jean. Le Compop se dit également prêt à appuyer la Ville si jamais celle-ci s’engage dans un processus d’expropriation du propriétaire actuel, Jacques Robitaille.

Certains, comme le maire Labeaume pour le centre Durocher, avancent l’argument de la propriété privée des lieux pour ne pas agir. En réponse, on peut donner l’exemple des terrains vagues de l’Îlot Berthelot. Propriétés d’une compagnie à numéro jusqu’en 2 000, ces terrains ont vu la coopérative d’habitation L’Escalier s’ériger à leur place parce que la Ville, à l’époque du Maire L’Allier, a décidé d’intervenir en les achetant pour du développement résidentiel.

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste invite la population à répondre au questionnaire avant le 5 juin. Celui-ci est disponible sur le site Internet du Comité, au compop.net, et sera publié dans l’édition de mai du journal Infobourg,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité