Logements sociaux sur Saint-Vallier Ouest: les gens du quartier ont leur mot à dire

Par Nathalie Côté
Publié le 17 juin 2022
Vue actuelle de Saint-Vallier Ouest. À droite, bordé d’arbres, le stationnement que la Ville a choisi pour la construction du bâtiment. Photo: DDP

Un projet de logements sociaux orchestré par la Ville de Québec et l’Office municipal d’Habitation de Québec a été présenté aux citoyens et citoyennes du quartier lors d’une «consultation » en téléconférence Zoom le 25 mai dernier. Les personnes présentes ont soulevé plusieurs critiques. Le projet, qui en est encore à l’état d’esquisse, ne suscite pas l’enthousiasme. Il n’est pas trop tard pour le modifier. Survol de quelques enjeux.

La Ville et l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) entendent construire ce bâtiment à l’hiver 2023 sur un stationnement dont la Ville est actuellement propriétaire. Il abritera trente-sept logements, dont une partie attribuée à des personnes âgées, de même qu’une garderie et des locaux communautaires au rez-de-chaussée.

Projet de logements sociaux de la Ville de Québec et de l’OMHQ sur la rue Saint-Vallier Ouest.

Plusieurs personnes demandent qu’une consultation ait lieu en présence. Éloïse Gaudreau, travailleuse au Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur, a souligné l’importance que la Ville fasse une consultation en présence, dès septembre prochain, rappelant que tout le monde n’a pas accès à un ordinateur et à Internet. Pierre-Luc Lachance, conseiller de Saint-Roch Saint-Sauveur, ainsi que les représentants de la Ville de Québec, n’ont pas exclu que la Ville réponde à la demande des citoyens.

Encore une dérogation de zonage?

Avec l’augmentation du coût des logements, il ne fait aucun doute que la demande de logements sociaux est criante partout à Québec. Cela justifie-t-il une dérogation de zonage? Certains propriétaires résidents déplorent l’arrivée d’un bloc dans le paysage. L’actuel zonage permet treize mètres (ou quatre étages) et la Ville veut l’augmenter à quinze mètres ( cinq étages). Plusieurs citoyennes vivant autour de l’actuel stationnement ont souligné que la construction, dans sa version actuelle, allait diminuer leur qualité de vie.

À cet égard, la Ville peut faire ce qu’elle veut s’il s’agit de logements sociaux. Mais est-ce pour autant acceptable? Nous ne sommes plus dans les années 1970 ou 1980 alors que se construisaient d’affreuses tours et autres HLM, en dépit de l’architecture environnante.

L’histoire du stationnement et son utilité

Ironie du sort, une citoyenne résidente près de l’actuel stationnement a rappelé que pour faire ce stationnement il y a quelques décennies, la Ville a acheté et démoli un petit immeuble à logements! Un commerçant, dont le commerce familial est dans le quartier depuis plusieurs générations, a pour sa part déploré la disparition éventuelle de ce stationnement utile aux clients comme aux employés des commerces. Il a suggéré de construire du logement social sur le terrain des sœurs du Sacré-Coeur, à quelques centaines de mètres plus loin, les sœurs étant prêtes à offrir du terrain gratuitement pour la construction de logements sociaux.

Le stationnement actuel est aussi utilisé comme stationnement lors des tempêtes de neige. Une partie des places extérieures seront conservées (dans la section nord du terrain) et les autres se retrouveront en sous-terrain. Plusieurs citoyens ont déploré qu’avec la perte éventuelle de places de stationnements, apparaîtront peut-être bientôt des vignettes à 80$ par année pour les résidents du secteur.

Couper encore des arbres en 2022?

L’arbre que la Ville planifie d’abattre au coin de Saint-Vallier Ouest et Carillon. Photo: Claude Bélanger

Dans la version actuelle du projet et dans la perspective selon laquelle des places de stationnements sous-terrain seraient construites, la Ville entend couper seulement un arbre situé au coin Carillon et Saint-Vallier.

Mais en ville, un arbre bien situé vaut de l’or. Et celui-là est particulièrement bien situé. Le petit rectangle de verdure coin Carillon et Saint-Vallier est important pour l’harmonie de la rue. Pour le conserver, la forme du bâtiment devra être modifiée. La solution est de s’inspirer du bâtiment de l’autre côté de la rue et d’adapter la forme au contexte. Il serait souhaitable également de conserver la clôture de fer forgé en symétrie avec celle du parc Durocher.

Alors que le stationnement appartenant à la Ville compte plusieurs arbres matures, dont quelques magnifiques tilleuls, la Ville ne peut assurer de tous les sauver étant donné l’ampleur du chantier. En somme, aucun arbre ne doit être coupé pour cette construction. L’idéal, serait même d’en ajouter!

Faire un projet architectural adapté à l’environnement

Un bâtiment doit tenir compte de l’architecture environnante. Les boiseries des belles maisons de l’autre côté de la rue, les belles tourelles, le cachet typique de la rue Saint-Vallier : tout cela n’est pas du tout considéré dans l’esquisse actuelle de la Ville. Une esquisse qu’on pourrait qualifier de générique. Pour l’heure, c’est un plan-type sorti d’un tiroir.

Il est tout à fait possible, si le projet va de l’avant, de faire une architecture inventive et exemplaire qui donnera de la valeur à la rue. Faire un projet invitant, véritablement écologique et novateur. Un projet qui va donner envie aux gens d’y habiter. Un projet qui va enchanter le voisinage et faire honneur aux commerçants. À cet égard, une citoyenne a suggéré d’intégrer un toit vert au bâtiment, d’en faire un toit terrasse.

Si la Ville et l’OMHQ persistent à faire un bâtiment à cinq étages, il serait pertinent de les faire en escalier, en s’inspirant du bâtiment de logements sociaux situé au parc Durocher en face. En somme, ce projet de logements sociaux au cœur de la rue Saint-Vallier devrait participer à l’enrichissement du quartier avec et pour les citoyens et les citoyennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

 

Unhandled Exception

Message:

Cannot load module 'http' because required module 'raphf' is not loaded

Location:

Unknown on line 0