Pourquoi dynamiter sous le quartier Saint-Jean-Baptiste?

Par Marc Boutin
Publié le 22 septembre 2020
Nouveau tracé: le tramway sortant du tunnel sous l’avenue Honoré-Mercier se dirigeant vers la station du Palais. Illustration : Marc Boutin

L’idée qu’on propos ici est de remplacer une section du tracé que la Ville veut creuser dans le roc sous le faubourg Saint-Jean, par un tracé en surface qui mène vers un tunnel déjà creusé avec l’ajout d’une station importante, la station du Palais.

Le tunnel que l’équipe actuelle du projet de tramway propose de creuser à travers le cap à partir de la rue de la Couronne vers la rue Saint-Joachim ou la place D’Youville, a provoqué une certaine stupéfaction chez plusieurs résidents du Faubourg Saint-Jean qui vivent au-dessus (directement ou à proximité) des tracés proposés.

Certains citoyens redoutent l’effet des explosifs (détonations, vibrations) lors du perçage des galeries souterraines, d’autres appréhendent un bruit continuel associé au roulement des tramways une fois le projet achevé et craignent une perte de valeur pour leurs propriétés. Des résidents, qui d’abord appuyaient le projet ou du moins ne s’y opposaient pas, ont vite changé d’avis et se sont rendus au Parlement le 5 juillet pour participer à une manifestation en opposition au tramway.

L’idée de percer un tunnel à travers le roc a fait en sorte que le coût de l’ensemble du projet a grimpé de façon étonnante. Ce coût grimpe continuellement et il dépasserait, pour l’ensemble, trois milliards de dollars. Creuser dans le roc sur près de huit-cents mètres, c’est ajouter des centaines de millions au prix global. La proposition qui suit, dont un des buts est de faire diminuer ce coût, pourrait être bénéfique à la société vu l’état actuel précaire des finances publiques.

Nouveau tracé

Résumé du tracé proposé (en partant du nord vers le sud) : à partir d’une station Saint-Roch (à l’est de la place Jacques- Cartier), le tracé quitte la rue de la Couronne et effectue un virage vers l’est sur le boulevard Charest. Il longe en surface le côté sud de Charest jusqu’à une nouvelle station, appelée station du Palais, située entre les deux bretelles de l’autoroute Dufferin (toujours du côté sud de Charest). Puis le tracé effectue un virage vers la falaise qui débute sous les bretelles de l’autoroute suivie d’une montée vers le tunnel déjà en partie creusé sous l’avenue Honoré-Mercier jusqu’à une station souterraine coin Honoré- Mercier et Saint-Jean.

a) Station Saint-Roch : elle est située au cœur du quartier, coin St-Joseph et de la Couronne. Elle remplace la station du parc Jean-Paul-L’Allier sur de la Couronne. La rue St-Joseph est de loin la rue de Saint-Roch la plus fréquentée par les piétons.

b) Longer le côté sud du boulevard Charest : le tracé doit remplacer tout espace de stationnement et les voies réservées aux autobus. Il effleure le côté sud tout en laissant une place aux piétons. D’autres options (plus complexes) pourraient être envisagées comme une seule voie le long de Charest avec la seconde voie qui passerait soit rue St-Joseph, soit rues Ste-Hélène et Ste-Marguerite. Le plan ci-joint ne comprend que l’option avec les deux voies de tramway longeant le boulevard Charest.

c) Station du Palais (voir l’illustration à la fin de cette page): le Quartier du Palais, adjacent à l’est de cette nouvelle station, comprend des édifices importants et très fréquentés dont, à moins de cinq minutes de marche, les bureaux de la SAAQ, la Gare du Palais et le Palais de justice. La Gare du Palais abrite non seulement une gare de train mais aussi le Terminus d’autobus de Québec.

La station tramway du Palais occuperait un vaste espace libre sous le réseau autoroutier et entre les deux bretelles de ce réseau. Cet espace est aujourd’hui partiellement occupé par un stationnement.

d) Direction la falaise : la descente du tramway, de la haute vers la Basse-Ville, s’effectue sous la bretelle est de l’autoroute et la montée se situe entre la bretelle est et la bretelle qui donne accès à la Basse-Ville. Descente et montée se rejoignent à mi-chemin sur une rampe commune qui passe au-dessus de la rue Saint-Vallier pour entrer dans le tunnel en partie déjà creusé sous Honoré-Mercier.

e) Station Saint-Jean : au fond du tunnel, il restera à créer une station qui donnera accès à la rue Saint- Jean. L’intersection Honoré-Mercier/ Saint-Jean est le lieu en ville où circule le plus grand nombre de piétons. De cette station, les passagers auront directement accès, côté est, au Vieux-Québec et à la place D’Youville et, côté ouest, au Faubourg Saint-Jean.

f ) Suite du tracé vers l’ouest : à partir de la station Saint-Jean, le long d’Honoré- Mercier et de René-Lévesque, la section souterraine pourrait être évidée en tranchées ouvertes si cette alternative en diminue le coût. On évite ainsi tout creusage souterrain.

Protéger le milieu résidentiel du Faubourg Saint-Jean, le quartier le plus densément peuplé de Québec, mieux desservir les pôles les plus importants de la Basse-Ville de Québec et, si cela est possible, amoindrir le coût du projet; voilà réunis les objectifs visés par ce nouveau tracé pour le projet de tramway.

Le passage du tramway sur le boulevard Charest. Illustration: Marc Boutin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité