La Ville de Québec invite les citoyens à proposer des rues partagées et festives

Par Nathalie Côté
Publié le 5 juin 2020
Aux rues commerciales piétonnes, comme la rue Saint-Jean, vont s’ajouter des dizaines de rues partagées et festives. photo: Marc Boutin

«Les gens vont pouvoir y faire tout ce qui est décent jusqu’à 11 heures du soir» a lancé Régis Labeaume dans cette annonce inespérée.

La  Ville  de Québec invite les citoyens à proposer des rues partagées et des rues festives pour l’été 2020.  «On le fait à la demande des citoyens», a dit le maire invitant les gens à se consulter et à faire consensus autour de propositions de rues partagées et de rues festives.

Jusqu’au 15 octobre, plusieurs rues de Québec pourraient changer et offrir des espaces supplémentaires pour les déplacements sécuritaires, « l’esprit, c’est que ça grouille en ville », a précisé Régis Labeaume.

«La fête des voisins durera tout l’été», a-t-il affirmé en invitant les gens à faire des propositions de rue festives pour une fin de semaine, ou une journée pour organiser différents événements. Les citoyens sont invités à contacter la Ville au 311, à se consulter pour s’entendre sur différentes propositions.

Les rues partagées pourraient se multiplier

Pour répondre aux besoins d’espace des citoyens et de distanciation, la Ville de Québec annonce la création de deux rues partagées par arrondissement qu’elle a déjà identifiées. Elle consultera les citoyens dès le 11 juin sur ces rues dont la limite de vitesse sera de vingt km et qui seront réservées à la circulation locale.

À la douzaine de rues déjà identifiée, il pourrait s’en ajouter plusieurs autres. La Ville n’a pas de la limite de nombre de rue.

Les citoyens sont invités à proposer leur propre rue partagée dans leur arrondissement en contactant la Ville au 311 ou en complétant le formulaire en ligne.  Ces rues seront réservées à la circulation locale et devront répondre à certains critères : ne pas être une rue commerciale, être en chantier ou le lieu d’un passage de bus.

«La Ville va s’occuper des sécuriser les lieux, mais la base du projet est la responsabilisation citoyenne» a précisé, le Maire: «Il n’y aura pas de police à chaque rue festive ou piétonne».

Les citoyens doivent faire vite, car un avis de dix jours doit être donné à la Ville avant la mise en place des changements.

Si la Ville n’envisage pas de rendre ces rues partagées permanentes, elle ne l’exclue pas pour autant, «si cela se passe bien», a souligné le maire, rappelant du même souffle que l’administration municipale répond actuellement à la situation d’urgence liée à la pandémie.

La consommation d’alcool permis sur les rues piétonnes

La consommation d’alcool sera aussi permise dès aujourd’hui, sur les rues piétonnes, avec la consommation d’un repas, que le maire a qualifié de relatif. Sandwich ou morceau de fromage pouvant combler certains appétits.  Il a cependant inviter les citoyens  à encourager  les commerces locaux, restos ou dépanneurs des rues piétonnes.

 

 

Commentaires

  1. Bonjour,

    Heureux de voir cette réponse positive de la mairie, notamment après la suggestion, entre autres, du collectif La ville que nous voulons.

    Vous avez écrit ici « en complétant le formulaire en ligne », mais je n’arrive pas à trouver cette consultation ou ce « vox pop » sur le site de la Ville ni via Google.

    Pouvez-vous nous aider à trouver ledit formulaire en ligne ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité