Le chantier des possibles: soirée politique sur les enjeux urbains

Publié le 5 décembre 2016

Par Nathalie Côtéchantier-3

 

Le plus récent long métrage documentaire d’Ève Lamont poursuit sa tournée au Québec et sera présenté au Musée de la civilisation, dans le cadre d’une soirée politique sur les enjeux urbains, vendredi, le 9 décembre. Après les documentaires Le commerce du sexe, en 2015, L’imposture en 2010, Pas de pays sans paysans en 2005 ou encore Squat! en 2002, la réalisatrice militante revient avec un documentaire qui met en lumière le quartier Pointe-Saint-Charles qui se tient debout contre les géants de l’immobilier.

«Ce film, c’est un feel good movie », comme le décrit la réalisatrice : « Ça montre que les luttes peuvent mener à quelque chose! » Le chantier des possibles fait l’histoire des luttes passées et actuelles du quartier montréalais. Un quartier désindustrialisé qui est, plus que jamais, pris d’assaut par les promoteurs immobiliers. «Les gens du quartier veulent développer une vision inclusive de la ville», rappelle Ève Lamont, dont le film parle principalement de deux projets : un projet d’appropriation d’un immeuble pour en faire un centre communautaire et culturel, et un projet de logements sociaux.

« Il y a plus de 25 ans, se rappelle Ève Lamont, j’ai découvert Pointe-Saint-Charles et J’y ai constaté le dynamisme de l’engagement citoyen. Dans ce quartier ouvrier, on affichait des valeurs progressistes et on s’activait de toute part pour améliorer le sort de la population.»

Pointe-Saint-Charles : une tradition de luttes citoyennes

C’est ce quartier qui a vu naître l’ancêtre des CLSC, la fameuse Clinique Pointe-Saint-Charles : « Par le passé, Pointe-Saint-Charles avait déjà fait la preuve de son talent manifeste pour l’organisation communautaire qui se construit avec les citoyens. La clinique communautaire et les services juridiques en sont un bel exemple. Ils ont servi de modèle pour l’État québécois dans la mise en place des CLSC et des bureaux d’aide juridique. »

La projection du film sera suivie d’un débat public en présence de la réalisatrice et de 3 panélistes de Québec. Marie-Ève Duchesne du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, Éric Martin, du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur ainsi que le géographe architecte Marc Boutin, discuteront des enjeux urbains relatifs à la ville de Québec.

Le 9 décembre au Musée de la civilisation à 19h30. Entrée : 10 $.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité