Solidaires contre l'austérité

Publié le 1 mai 2016
un étudiant manifestant avec les chauffeurs de taxi, le 29 avril dernier.
un étudiant manifestant avec les chauffeurs de taxi, le 29 avril dernier.

Le 29 avril, quelque 200 personnes des groupes sociaux étaient en grève pour dénoncer les mesures d’austérité du gouvernement Couillard et demander un réinvestissement dans les services publics, répondant ainsi à l’appel de la Coalition Main rouge.

Le syndicat des chauffeurs de taxi de Québec, le RTAM, s’est joint au mouvement pour dénoncer Uber et les paradis fiscaux. Ils se sont joints au mouvement communautaire et aux étudiants présents pour dire que l’évasion fiscale est une des causes de l’austérité.

La journée a débuté au petit matin avec le blocage des portes d’entrée du ministère des finances. Une conférence d’Alain Deneault sur les paradis fiscaux a suivi et convaincu encore davantage les manifestants de continuer à dénoncer les mesures d’austérité du gouvernement libéral.

Une action de visibilité piétonnière et un sit-in, au coin des rues René-Lévesque et Cartier, suivis du blocage de l’intersection achalandée René-Lévesque et Honoré-Mercier, avec les chauffeurs de taxi, qui s’est continué jusqu’en pleine heure de pointe, ont terminé cette journée dérangeante. Cette alliance momentanée entre les groupes populaires et les chauffeurs de taxi montrent que la question des paradis fiscaux touchent tout le monde.

N.C.,  L.F. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité