La lutte pour sauver le «sans rendez-vous» de la clinique Saint-Vallier continue

Publié le 15 décembre 2014

Par Nathalie Côté

La pétition pour sauver le sans rendez-vous de la clinique Saint-Vallier, signée par près de 3 000 personnes, a été déposée le 25 novembre dernier, à l’Assemblée nationale, par la députée de Taschereau, Agnès Maltais. La pétition demande au ministre de la santé, Gaétan Barrette, de conserver l’actuelle clinique sans rendez-vous au 205, rue Montmagny à Québec.

La pétition a aussi été acheminée au sous-ministre de la santé, ainsi qu’à l’Agence de la santé et des services sociaux et aux médecins responsables de la clinique. Les médecins de la clinique désirent poursuivre leur mission et continuer à offrir les services sans rendez-vous, comme le fait la clinique Saint-Vallier depuis 40 ans.

Le service sera maintenu encore quelques mois

Les signataires de la pétition ne l’ont pas signée en vain. Madame Suzanne Péloquin, directrice adjointe à la Direction générale du Centre de santé et des services sociaux (CSSS), approuve : « la population a démontré qu’elle avait besoin de médecins dans le quartier. » Le CSSS assure que les services seront maintenus à court terme : « Les services sans rendez-vous qui sont donnés dans l’édifice sont maintenus à partir du 1er décembre. Il n’y aura pas d’interruption de services. Les médecins qui travaillaient déjà au sans rendez-vous vont poursuivre leur travail. » Madame Suzanne Péloquin poursuit : « En parallèle à cela, l’Agence de Santé et des services sociaux de la Capitale nationale et le CSSS, travaillent à identifier, avec des promoteurs, des projets permettant d’offrir des services médicaux dans la Basse-ville ».

Le lieu, un enjeu crucial

Où serait situé ce service de santé essentiel pour les résidants du quartier Saint-Sauveur ? Le CSSS ne l’a pas encore dévoilé. C’est pourtant une question importante pour les résidants du quartier. L’emplacement de la clinique sans rendez-vous sera-t-il déterminé par des propriétaires d’immeuble qui ont des locaux à louer ? Ou bien par les besoins des citoyens ? On peut se poser la question.

La pertinence du service sans rendez- vous de la clinique St-Vallier a été maintes fois reconnue par les intervenants du milieu et joue un rôle essentiel pour la population, notamment pour les femmes, les personnes âgées et la population à faible revenu. Ce lieu est accessible pour les 16 000 résidants de Saint-Sauveur. D’ailleurs, aucune étude d’impact n’a été faite sur les effets d’une possible fermeture de cette clinique sans rendez-vous.

Se présenter au CSSS le 18 décembre

Il semble que les citoyennes et les citoyens du quartier devront poursuivre la défense du sans rendez-vous de la clinique et continuer la mobilisation pour revendiquer le maintien dans le quartier de ce service de santé de proximité. C’est ce que le Comité sans rendezvous entend faire en invitant les résidants de Saint-Sauveur à se présenter au conseil d’administration du Centre de santé et des services sociaux de la Vieille-Capitale, pendant lequel une période de questions est allouée au public.

Ce sera l’occasion pour les citoyens de Saint-Sauveur de témoigner de leur attachement à des services de santé proches des gens. La rencontre aura lieu à 18h30, au 1, rue Sacré-cœur.

Une lettre d’appui

L’action des résidantes de Saint- Sauveur, pétition à l’appui, a incité le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur à participer à la lutte pour sauver la clinique. Une lettre destinée aux organismes du quartier circule actuellement pour défendre le sans rendez-vous.

Rassemblement le samedi 17 janvier

En outre, l’année 2015 commencera en beauté. Les citoyennes qui ont mis en œuvre la pétition invitent les citoyens à un rassemblement devant la clinique Saint-Vallier. Cette prise de parole citoyenne permettra de démontrer au ministère de la Santé que les résidants de Saint-Sauveur veulent conserver leur service de santé. Rassemblement à 13h devant la clinique Saint-Vallier au 205, rue Montmagny.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité