Le désir, un poème de Catherine Dorion

Publié le 31 mars 2014

CATHERINE DORIONLa poésie est partout, abondante.

Mais nous manquons de récepteurs, ou bien nos récepteurs sont tous recouverts d’une saleté grasse, indélogeable.

Et le cœur reste là, assoiffé, vierge, performant, comme neuf, magnifique. Barricadé en nous, inutile.

Et si nous vivons écrasés dans la Grande noirceur,

prise deux prise vingt-huit mille prise immémoriale

J’imagine que c’est normal

que le jour et la nuit se partagent le ciel l’un après l’autre dans un cycle millénaire

mais dans tout votre confortable cynisme

laissez-moi espérer que l’aube arrive bientôt

laissez-moi au moins faire ça

sans rire de moi

sans me dire

voyons

innocente

lève la tête

le soleil est au zénith !

alors qu’il fait noir comme dans le cul d’un ours

En 1901, 96% des Québécois étaient d’avis que le Pape était le digne représentant sur Terre du Dieu tout-puissant, de Jésus-Christ et du Saint Esprit.

En 2011, 78% des Québécois étaient d’avis que l’économie et l’emploi devaient être les priorités du gouvernement et 62% étaient d’avis que l’indépendance de leur pays ne se réaliserait jamais.

Être beaucoup à opiner mollement quelque chose ne veut rien dire d’autre qu’être beaucoup à opiner mollement quelque chose

Être quelques-uns à désirer quelque chose veut dire que la pensée et le cœur sont en marche 98% du temps, cela est dangereusement contagieux

les profondes questions qui meuvent l’humain sont à des milliards de kilomètres des graphiques rouges et bleus des journaux qui traînent sur les tables du Tim Horton

100% des révolutions scientifiques, artistiques et politiques ont été allumées par ce qui était au départ une minorité d’individus

parfois un seul

ce n’est pas l’opinion qui change le monde c’est le désir

Et l’opinion reste là

estomaquée sèche comme une vieille bigote qui n’a pas vécu

pleine de peur

malaucœureuse

traversée de mort

à regarder le désir tsunamesque

tout dévaster

et faire enfin place à la vie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité