Dérives, un film sur la violence policière de 99% Média

Publié le 9 mars 2013

Affiche pour le film : en bas, le haut d'un gratte-ciel, au milieu l'ombre d'un gratte-ciel la nuit, en haut on discerne 4 jeunes sur la rue couverte de fumée orangée.Il y a deux bonnes raisons de parler ici du film Dérives. La première, parce qu’il pose un regard réfléchi et critique sur les interventions policières et le rôle des médias lors du printemps dernier. La deuxième, parce qu’il permet d’officialiser l’existence du collectif médiatique 99% Média.

Depuis le 13 février dernier, on peut visionner le documentaire dans le site Internet du collectif (www.99media.org). Entrevues, images – souvent violences et difficiles –, mais aussi, et surtout, commentaires sur les interventions policières et les abus de pouvoir des forces policières lors du printemps dernier. Le collectif 99% Média décrit son film comme « une contribution historique au documentaire social sur le web ». Et cela l’est fort probablement.

Le film aborde les dérives de la police de même que celles des médias de masse. Il démontre les effets du discours médiatique qui a banalisé les interventions des forces de l’ordre. Réalisé sans aucune contribution financière, « le film est le résultat de plusieurs heures d’entretiens réalisés avec des citoyennes et des citoyens témoins et victimes d’abus policiers ». La parole est donnée aux Mères en colère et solidaires, un groupe de femmes montréalaises solidaires des jeunes manifestants et manifestantes, aux Profs contre la hausse, aux militants et aux étudiantes qui ont participé à diverses manifestations. Des infirmières témoignent de leurs expériences lors du congrès du parti libéral à Victoriaville où la manifestation a tourné en émeute. Leur point de vue est convaincant.

Certes, le film est très centré sur Montréal, mais puisque cela n’est pas si différent d’une ville à l’autre, il alimente la réflexion sur la question. Enfin, devant tant de violence, trop souvent provoquée par les interventions musclées de la police, le collectif 99% Média demande, avec d’autres organisations, une enquête publique et indépendante sur les agissements de la police lors du printemps dernier. Une pétition circule et peut être signée dans leur site Internet.

Un média indépendant et militant

Devant la convergence et les points de vue qui sont souvent les mêmes véhiculés par les médias, le travail des médias alternatifs est des plus précieux. C’est ce que font sur Internet les membres du collectif 99% Média depuis l’automne 2011. Né dans la foulé des campements d’Indignés, comme le précise le photographe de Québec, David-Maxime Samson : « le collectif provient du comité média d’Occupons Montréal. 99% Média est par la suite devenu indépendant, mais a conservé l’esprit d’Occupons Montréal ». Leur objectif : faire circuler des informations militantes produites par des journalistes-citoyens, des médias étudiants et alternatifs. Ils se décrivent comme : « un regroupement volontaire de citoyennes et de citoyens engagés activement dans la lutte pour la justice sociale par la production de contenu médiatique et documentaire. Indépendant et d’avant-garde par sa structure de production médiatique, 99% Média encourage la multiplicité des regards originaux et innovateurs.» Le noyau de journalistes est situé à Montréal. Des membres oeuvrent à Québec, aux Iles-de-la-Madeleine et à Trois-Rivières.

Le film Dérives est partagé gratuitement sur Internet à partir du site web du collectif (www.99media.org). Le collectif invite les citoyens à s’approprier le film et les encourage à organiser des séances de projections dans leur communauté, suivies de débats et de discussions.

Voir aussi la pétition en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité