À lire : Repenser l’espace urbain, pour des villes à échelle humaine

Publié le 13 novembre 2012

t161par Les AmiEs de la Terre de Québec

Aller au travail à pied ou en vélo sans risquer de se faire écraser, marcher le long d’une rue bordée d’arbres et de façades attrayantes, s’arrêter pour lire sur une place publique et y croiser des amis par hasard, voilà à quoi pourrait ressembler une ville à échelle humaine. Mais l’architecture et l’urbanisme accordent encore trop souvent la priorité à la circulation automobile et à la construction de gratte-ciel isolés de leur environnement, négligeant par le fait même la fonction de l’espace urbain comme lieu de rencontre pour les citadins.

Pour faire face aux défis écologiques et démographiques du XXIe siècle, Jan Gehl propose de replacer l’humain au centre des préoccupations de l’urbanisme. Dans ce livre visionnaire, jalonné de nombreuses illustrations et photos du monde entier, il présente des pistes d’action concrètes pour aménager des villes animées, sûres, durables et saines en mettant l’accent sur les déplacements à pied ou en vélo et le renforcement de la vie urbaine.

Jan Gehl a développé des outils de diagnostic et des solutions pour « guérir » la ville malade de l’idéologie moderniste et du tout-à-l’auto. Pour que les architectes et urbanistes pensent la ville pour les gens qui y vivent, ils devront se mettre à leur niveau : retourner à une petite échelle, avec des hauteurs raisonnables, des rues attrayantes, des places, des lieux d’échanges, limiter les obstacles aux piétonNE-s et aux cyclistes etc.

Cette entreprise fait non seulement appel aux décideurs publics, elle exige aussi la participation active de la société civile et ne nécessite pas d’investissements
majeurs. C’est un projet à la portée de toutes les viIles, celles du Nord comme du Sud, visant à créer du bien-être collectif. Comme l’écrit Jayne Engle-Warnick, du Centre d’écologie urbaine de Montréal, « des espaces urbains de qualité contribuent à l’avènement d’une société durable, ouverte et démocratique ».

 

Auteur du livre : Jan Gehl – Préface de Jean-Paul L’Allier
Pour des villes à échelle humaine
Écosociété, Année : 2012, 212 pages – 23 $

__

Droit de parole – journal communautaire de Québec – Édition de novembre 2012 – Le blues du centre-ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité