Tramway: les demandes du quartier Saint-Jean-Baptiste

Publié le 31 mai 2022
Illustration Marc Boutin (archives DDP)

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (Compop), le conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste et la Société de développement commercial du Faubourg Saint-Jean unissent leur voix pour demander une meilleure connexion entre les stations du tramway et le Faubourg Saint-Jean. 

Les trois organisations donnent sans équivoque leurs appuis au projet de tramway: « Que ce soit pour des raisons sociales ou environnementales, nous souhaitons que toutes les opportunités soient prises pour améliorer la qualité de vie dans le quartier. C’est dans ce sens que les organismes sont très déçues de voir si peu d’aménagements et si peu de mesures annoncées pour favoriser la connexion avec le Faubourg Saint-Jean.

C’est au nord de René-Lévesque que vivent les gens

Puisque « la grande majorité des résidents du quartier Saint-Jean-Baptiste résident au nord de René-Lévesque, le le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste soutient qu’il est impératif de revoir l’aménagement de cette artère afin de la rendre plus conviviale et adaptée aux transports actifs ».

Un seul édicule d’entrée et de sortie de la station Colline parlementaire est cependant prévu du côté sud du Boulevard René-Lévesque.  Vincent Baillargeon du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste: « les traversées de ce boulevard sont déjà problématiques et dangereuses, il est inconcevable que la Ville de Québec ne prévoit pas d’aménagements et d’installations pour faciliter l’accès à la future station Colline Parlementaire pour les résidents et résidentes du quartier. « 

Il faut des stations de proximité

Selon Julien Roy, président et directeur général intérimaire de la SDC: « Il est bien reconnu que l’attractivité des transports en communs structurants est plus forte dans les 400 mètres des stations soit 5 minutes de marche. Puisque la configuration du tunnel court éloigne la majorité de SJB à plus de 400 mètres des stations, il me semble évident que la ville de Québec, en collaboration avec le bureau de projet du tramway de Québec, doivent tout faire en leur pouvoir pour faciliter les déplacements actifs vers les futures stations de tramway dans SJB. On parle ici de rues partagées, de trottoirs plus larges et mieux déneigés, de pistes cyclables protégées, de remontées mécaniques ou même de tunnels horizontaux en ligne droite avec les stations. » 

Un tramway moins accessible que le bus?

La distance entre les stations plus importante qu’auparavant (comparativement au trajet 800-801 et au tracé initial), les difficultés actuelles du réseau piétonnier local (trottoir étroit, l’inclinaison en pente du quartier, obstacle divers d’utilité publique, etc.) et la circulation de transit déjà présente (qui risque d’augmenter avec le passage du tramway sur René-Lévesque ) devraient forcer l’administration Marchand à prévoir davantage d’aménagements sécuritaires pour les déplacements actifs.

Dans ce contexte, « Le Compop, le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste et la SDC du Faubourg demandent à la Ville de Québec d’annoncer dès maintenant des solutions permanentes et structurantes qui viendraient améliorer la qualité de vie et la sécurité des personnes qui y fréquente le quartier ».  (N.C)

Commentaires

  1. bien d’accord avec le fait que la distance entre les stations puissent représenter un problème d’accessibilité, on a évoqué, lors de la rencontre du 31 mai que celle-ci serait approximativement de plus de 690 mètres, ce qui paraît important, surtout en hiver, avec tout ce que les intempéries de notre climat signifie.

    qu’il n’y ait pas d’accès secondaires aux stations pour des motifs de coûts principalement, semble problématique si on souhaite des performances exceptionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité