Pierre-Luc Lachance, dandidat de Québec Forte et Fière dans Saint-Roch-Saint-Sauveur

Par Nathalie Côté
Publié le 16 septembre 2021
Pierre-Luc Lachance, candidat de Québec Forte et Fière aux élections municipales de Québec. Photo: Courtoisie.

Droit de parole s’est entretenu avec Pierre-Luc Lachance le 12 septembre dernier. Élu en 2017 avec l’Équipe Labeaume, le conseiller indépendant s’est rallié depuis le printemps 2021 à Québec Forte et Fière, un parti plus proche de ses valeurs.

Quelle est votre position sur le troisième lien?

On va s’assurer que dans un éventuel projet de troisième lien, qu’aucune bretelle d’autoroute ne sera construite dans Saint-Roch. Nous serons les défenseurs des normes environnementales. On veut défendre les intérêts des gens de Québec auprès du gouvernement du Québec. On ne croit pas que le projet présenté à ce jour soit souhaitable pour la ville.

Allez-vous défendre une plage publique au bassin Louise?

On est favorables. On pense que le bassin Louise peut être exploité. On voit que le Port a démontré une ouverture. Nous on est favorables à ce que le point d’eau soit offert à la population.

Comment envisagez-vous l’avenir des Terres des Sœurs de la Charité?

Québec Forte et Fière veut travailler à redonner à ces Terres leur vocation d’agriculture urbaine pour aider les gens dans le besoin. Il est important que ces terres aient une vocation sociale.

Comptez-vous défendre le retour d’un marché dans le Vieux-Port?

Les urbainsculteurs sont bien installés dans l’endroit et veulent continuer à développer leurs installations. Nous pensons que c’est un très beau projet d’économie circulaire. On pense que ça prend un marché public dans le secteur, mais pas nécessairement exactement à cet endroit. On veut travailler avec les citoyens pour déterminer le meilleur endroit pour la future implantation d’un marché 3 saisons.

QFF va-t-elle conserver les arbres sur le passage du tramway, et que comptez-vous faire pour lutter contre les îlots de chaleur?

Il faut conserver les arbres à Québec. Actuellement, six arbres matures sont en péril à cause du projet de construction d’un stationnement des condos des Berges dans Saint-Roch. On a un plan en plusieurs étapes pour lutter contre les îlots de chaleur. Premièrement, on veut défendre la canopée sans compromis. On veut bâtir un programme de subventions pour l’instauration de toits végétalisés, pour les nouvelles constructions comme pour les constructions existantes.

En basse-ville, il y a beaucoup de toits plats propices à la végétalisation. On veut également, resserrer les règles sur les coupes d’arbres, pour que cela soit encadré. On ne veut plus que ce soit le bar ouvert dans le centre-ville. On veut aussi procéder à la déminéralisation, enlever l’asphalte pour favoriser les arbres. C’est quelque chose que j’ai commencé à faire dans les dernières années. Quatre projets de déminéralisation ont été réalisés dans Saint-Sauveur pendant mon mandat.

Une section de la rue Montmagny a été transformée en piste cyclable et a été verdie. Un stationnement a été déminéralisé dans Saint-Roch au coin des rues du Parvis et de la Salle, des arbres ont été plantés et un stationnement repavé sur Saint-Vallier Ouest, une section près de la rue Saint-Vallier et Bigaouette, est en voie de transformation.

Quelle est la position de Québec Forte et Fière sur le projet de parc techno-industriel dans le quartier Maizerets?

On est en faveur de l’axe économique et que Québec devienne un leader en économie circulaire. On veut les industries qui font du bien. Mais on n’a pas le plan de match du projet au complet.

Le conseil de quartier de Maizerets et la Table citoyenne Littoral Est demandent plutôt de verdir le quartier, de donner un accès au fleuve aux citoyens et de les consulter sur l’avenir du quartier. Qu’en pensez-vous?

On veut que le développement des quartiers se fasse avec les citoyens. C’est au cœur du programme de Québec Forte et Fière. On veut co-construire les quartiers avec les gens, on veut que les gens soient impliqués dans la construction de leur quartier. Pas faire des consultations alors que les projets sont déjà déterminés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité