Catherine Dorion et de Sol Zanetti élus dans l’enthousiasme à Québec

Par Nathalie Côté
Publié le 2 octobre 2018
Le rassemblement de Québec solidaire au Musée national des beaux-arts du Québec a réuni une belle foule, dont une majorité de jeunes.  Photo: Nathalie Côté

Des centaines de partisans de Québec solidaire (QS) se sont rassemblés dans le grand hall du Musée national des beaux-arts du Québec le 1er octobre. La salle de 750 places débordait, plus de cent sympathisants ont dû attendre une partie de la soirée avant d’entrer. Des fondatrices et des fondateurs du parti, crée il y a douze ans, étaient sur place, mais surtout une foule jeune, enthousiaste qui a participé à l’élection de deux députés de QS dans la région de Québec et qui s’est bruyamment réjouie toute la soirée en apprenant l’élection de députés de QS à Rouyn-Noranda, à Sherbrooke comme à  Montréal.

Une bonne partie des jeunes militants s’affichaient franchement indépendantistes, nous rappelant que Catherine Dorion et Sol Zanetti viennent du parti Option nationale désormais fusionné avec QS, et que leurs militantes et leurs militants les plus fervents les ont manifestement suivi.

Pendant sa campagne, Sol Zanetti, professeur de philosophie et orateur exceptionnel, a notamment pris position contre les pratiques polluantes du Port de Québec. Il a réussi à convaincre l’électorat du comté de Jean-Lesage par son charisme et sa vision du Québec, de la ville, des quartiers.

Devant la CAQ largement majoritaire, les dix députés de QS apparaissent comme un rempart. Rappelons qu’à Québec, Catherine Dorion a dénoncé le projet d’un 3e lien entre Québec et Lévis, imaginant même davantage de rues piétonnières, voire des quartiers sans voiture. Son élection est un message clair des électeurs et des électrices du comté de Taschereau qui veulent un Québec écologique, tel que le défend Québec solidaire.

Catherine Dorion a fait une campagne positive et hors norme, comme plusieurs candidats du parti de gauche. La députée a fait rêver les électrices et les électeurs et a été la digne représentante de leur vision du monde en mettant l’environnement au cœur de ses engagements.  L’augmentation du salaire minimum à 15$ et la diminution des tarifs de transport en commun ont aussi séduit Québec.

Le vent en faveur de Québec solidaire était perceptible dans les rues des quartiers centraux de Québec, notamment avec des pancartes électorales transformées par des artistes: il s’est concrétisé lors du vote. L’enthousiasme de la foule de sympathisants réunis lundi à Québec, que plusieurs observateurs ont comparé à l’effervescence lors de l’élection des six premiers députés du Parti Québécois en 1970, pourrait redonner de l’espoir aux plus désillusionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité