La culture de l’argent

Publié le 11 mai 2018
Faire l’économie de la haine, essais sur la censure Éditions Écosociété, 224 pages

Point de haine de l’économie là où on nous fait aimer l’argent, à tout prix. Point de haine de l’économie, mais une économie de la haine. Le programme: faire l’économie de la haine. Haïr sans qu’il n’y paraisse. Ainsi s’investit-on dans l’asservissement à l’argent. Sous les données, sous les calculs et sous la spéculation : des crimes, du sang, du vol et des morts, mais assourdis par ce savoir économique et ses prérogatives légales. Car l’argent fait écran : faut-il délocaliser des usines, licencier du personnel, polluer des rivières, contourner le fisc, soutenir des dictatures ou armer des chefs de guerre pour que le prix d’une action monte en Bourse ? Cette culture de l’argent nous autorise précisément à faire l’économie de ces questions, sur le mode de l’autocensure. Alain Deneault tire un à un les fils de cette censure diffuse, pour s’émanciper du filtre marchand qui codifie le social.

Auteur d’essais sur les multinationales, les paradis fiscaux et l’idéologie de la gouvernance, Alain Deneault est directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris. Marqué par les poursuites judiciaires dont a fait l’objet son livre Noir Canada, il a écrit plusieurs textes sur la censure et l’autocensure. Les voici ici réunis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité