L’église de Saint-Sauveur: un clocher à restaurer, un lieu de culture à construire

Par Geneviève Lévesque
Publié le 26 octobre 2017
Le clocher et son clocheton.      Photo: Nathalie Côté

Le clocher de l’église Saint-Sauveur, qui surplombe le quartier depuis 125 ans, a été démonté au cours des dernières semaines. Les cloches peuvent recommencer à sonner, puisque les 60 à 70 pieds de construction qui ont été enlevés étaient seulement décoratifs, explique le père Jean Picher en entrevue. Le parc de l’école Marguerite-Bourgeoys, qui donne sur le parvis de l’église, est à nouveau accessible aux enfants après avoir été fermé depuis le début de l’année scolaire.

L’église Saint-Sauveur est l’une des huit églises que la Ville de Québec et le Ministère de la culture visent à conserver, du fait de leur valeur patrimoniale. Un budget de 15 millions est accordé à ce programme. Les deux instances gouvernementales ont annoncé une subvention qui couvrira près de 95% des travaux de restauration du clocher, ce qui constitue une avance sur la subvention prévue.

Des ouvriers sont à l’œuvre pour protéger des intempéries hivernales les trois pièces du clocher, posées sur le parvis de l’église. Reste à savoir ce qu’impliquera la restauration : «Qu’est-ce qui est faisable dans les circonstances actuelles ? Qu’est-ce qui continue à donner à l’église une importance dans le quartier ? » interroge le Père Picher. Même si, comme il le spécifie, le clocher ne gardera peut-être pas les dimensions de l’ancien édifice.

En parallèle, l’Équipe Labeaume annonce, à l’occasion de la campagne électorale de Pierre-Luc Lachance, un projet de transformation de l’église Saint-Sauveur en lieu de diffusion culturelle. Un projet valant 1,5 millions, selon M. Lachance. En entrevue, il insiste : il s’agit d’éviter toute autre démolition d’édifice patrimonial. Le dossier de l’ancien édifice du Centre Durocher plane dans les mémoires. Les lieux culturels, M. Lachance y tient, de l’animation sur les places éphémères et dans les parcs jusqu’au soutien aux organismes communautaires culturels existants. L’Équipe Labeaume a ce projet de mise en place d’un lieu de diffusion culturelle dans l’église Saint-Sauveur dans ses engagements clairs, affirme-t-il.

En entrevue, Mbaï-Hadji Mbaïrewaye, le candidat de Démocratie Québec dans Saint- Roch – Saint-Sauveur, se déclare très surpris de ce projet. « Après avoir démoli le Centre Durocher, veut-il encore déposséder les citoyens de Saint-Sauveur d’un autre bâtiment patrimonial ? […] Je privilégierais que cette église soit rénovée. […] C’est une église qui n’a pas de sous-sol. […] Vont-ils priver les paroissiens de leur chapelle ? […] Ont-ils consulté les religieux, les Oblats ? Ont-ils consulté les paroissiens ? J’ai l’impression qu’on est en train de revivre l’épisode du Centre Durocher. » M. Mbaïrewaye invite plutôt Pierre-Luc Lachance à soutenir son projet de bâtir une Maison de la Culture à l’emplacement du stationnement sur Saint- Vallier Ouest, un projet qui avait été envisagé au départ dans le but de sauver l’ancien édifice du Centre Durocher.

Le père Picher, quant à lui, se dit intéressé à ce que son église serve à des activités culturelles tout en demeurant un lieu de culte. La question de l’aménagement est centrale afin de permettre les deux vocations. L’église accueille quelques spectacles et expositions par année. Mais un projet de Maison de la Culture dans l’église serait impensable, comme l’explique le père Picher. Une salle de spectacle, peut-être, si cela permet encore à l’église d’accueillir 150 personnes pour des activités religieuses. Une visite de représentants de la Ville a eu lieu au printemps, sans déboucher sur une rencontre officielle avec les responsables de l’église. Une chose est certaine, l’église ne sera pas démolie. Mais l’étape essentielle de consultation des habitants de quartier sur les avenues possibles devra s’appliquer dans ce projet.

En attendant, toute personne de la communauté qui le souhaite peut contribuer à la restauration du clocher de l’église Saint-Sauveur en faisant parvenir son don libellé «Fabrique St-Sauveur — clocher », au 215, rue des Oblats, C. P. 55058, Québec (Qc) G1K 9A4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité