L’impossible opposition

Publié le 20 octobre 2016

Par Les AmiEs de la Terre9782924327586vau_nom_de_la_securite___criminalisation_de_la_contestation_et_pathologisation_des_marges

Surveillance électronique, caméras dans les lieux publics, restriction des libertés individuelles, arrestations préventives, certificats de sécurité, infiltration policière des groupes militants, censures, restrictions du droit de manifester, lois spéciales, injonctions, profilages, l’opposition au pouvoir est de plus en plus criminalisée et la différence « pathologisée ». Cet ouvrage collectif porte une attention particulière à la criminalisation de l’opposition, en revenant par exemple sur la grève étudiante de 2012 au Québec et l’histoire des lois spéciales, sur les mobilisations autochtones réprimées au moyen de la force et sur la pathologisation de la « différence », laquelle apparaît comme une menace : les musulmanes certes, mais aussi les pauvres et les personnes en souffrance psychologique. Criminalisation et pathologisation participent d’une vision sécuritaire du social, par laquelle les élites politiques ou économiques « gèrent » la société.

DIANE LAMOUREUX ET FRANCIS DUPUIS-DÉRI

Au nom de la sécurité !

Criminalisation de la contestation et pathologisation des marges

M Éditeur, 2016 192 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité