Pour les anti-système

Publié le 31 mars 2014

voter-cest-abdiquer

Par Lynda Forgues

De plus en plus de personnes trouvent qu’elles n’ont pas vraiment de choix lors des élections, car le discours des politiques leur dicte de  »voter stratégique », ou alors on leur raconte que leur vote servira à l’autre, que de voter à gauche va favoriser la droite, qu’il faudrait toujours voter gagnant, sinon, ça ne sert à rien de voter, ainsi de suite.

Annulation

D’élection en élection, des personnes désabusées finissent par marquer leur bulletin à plus d’un endroit, annulant ainsi leur vote. Par contre, vu que le système actuel de votation n’annonce pas le nombre de bulletins rejetés comme étant un choix politique, ces choix ne comptent pas. Le Parti nul représente maintenant une option : « Ainsi, une case « Parti nul », symbolisant l’annulation du vote, apparaîtra sur chaque bulletin de vote, permettant aux électeurs désireux d’exprimer leur insatisfaction d’être réellement considérés dans le résultat de l’élection ». L’existence de ce parti est « la manifestation du fossé qui sépare la classe politique, qui exerce dans les faits le pouvoir, et la volonté du peuple, qui est sensé, dans une démocratie, exercer ce pouvoir ».

Abstention

Mais annuler son vote, c’est toujours participer à la machine, disent les abstentionnistes purs et durs, qui vont plus loin en proposant de ne pas se déplacer pour aller voter. Francis Dupuis-Déri s’exprimait à Radio-Canada : « Il ne faut pas confondre abstentionnisme et apathie politique. Ça ne veut pas dire que je ne fais pas des choses politiquement. Je peux aller dans des manifestations, je peux faire des pétitions, écrire des lettres, être dans un groupe de quartier. On peut être très engagé politiquement et ne pas aller voter et je pense presque que ça va ensemble ». Est-ce vraiment marginal de s’abstenir de voter ? « D’année en année, d’élection en élection, depuis quelque temps, les abstentionnistes sont, on pourrait dire, le parti majoritaire. En 2008, très clairement, on était devant tout le monde. », de rajouter Francis Dupuis-Déri. Ça indique, en tout cas, un certain parti pris pour l’humour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité