Si on (re)pensait la nourriture pendant les Fêtes?

Par Valérie Babin, coordonnatrice à Sauve te bouffe, une initiative des AmiEs de la Terre de Québec
Publié le 21 décembre 2022
Pendant un atelier de Sauve ta bouffe. Photo: ATQ

À l’approche du temps des Fêtes, plusieurs rituels s’installent dans notre quotidien. Certaines personnes installent leurs décorations de Noël dès la première neige tandis que d’autres attendent le 1er décembre avant d’entonner les hymnes qui les font vibrer. Même si elles varient d’une personne à une autre, les traditions qui entourent Noël et le Jour de l’An sont parfois des automatismes.

Cette année, l’équipe de Sauve ta bouffe vous invite à repenser un automatisme en particulier : la gestion de la nourriture. En effet, dans la lignée des habitudes tournées vers l’abondance et la consommation, les nombreux buffets et repas copieux sont souvent caractéristiques du temps des Fêtes. Or, il y a fort à parier que lorsque l’hôte voit ses invité·e·s repartir, il se tourne vers le réfrigérateur en se disant « mais que vais-je faire de toute cette nourriture ? ». Si on n’y prend pas garde, il est facile de devoir jeter une partie de notre nourriture, que nous avons pris le soin de cuisiner et qui nous a coûté cher (encore plus avec l’inflation!) Pour réfléchir au gaspillage alimentaire durant la période des Fêtes, l’équipe de Sauve ta bouffe vous propose de mieux comprendre les enjeux de cette problématique et vous suggère des trucs maisons pour moins gaspiller avant, pendant et après les repas.

Le gaspillage alimentaire en chiffres

Avant toute chose, il importe de saisir l’ampleur du gaspillage alimentaire, c’est-à-dire les aliments qui sont jetés au lieu d’être consommés. Selon RECYC QUÉBEC (2022), 3,12 millions de tonnes d’aliments sont gaspillées au Québec tout au long de la chaîne alimentaire en une seule année. Cela signifie que 41% des aliments produits dans la province se retrouvent à la poubelle (ou au compost) sans avoir été consommés. Ces chiffres sont accablants lorsque l’on sait que les banques alimentaires répondent à 2,2 millions de demandes d’aide alimentaire chaque mois au Québec (Bilan-Faim, 2022). De manière plus concrète, une étude de Second Harvest a évalué que les 11 millions de tonnes de nourriture jetés par année au Canada serviraient à nourrir la population du pays pendant cinq mois! De plus, toujours selon Second Harvest, c’est environ 33$ par semaine qui est gaspillé par les ménages canadiens, soit 1733$ par année. Dans un contexte d’inflation, ces chiffres doivent par ailleurs être revus à la hausse.

Réduire le gaspillage, c’est réduire les GES

En plus des enjeux sociaux et économiques, le gaspillage alimentaire affecte aussi notre capacité à lutter contre les changements climatiques. En effet, réduire le gaspillage alimentaire serait la solution permettant de réduire le plus la quantité de GES dans le monde selon le Project Drawdown. Il va sans dire que gaspiller de la nourriture, c’est aussi gaspiller toutes les ressources nécessaires à sa production et sa distribution comme l’eau et le pétrole. Ainsi, une part importante de l’eau utilisée pour irriguer les champs ou du pétrole consommé pour faire fonctionner la machinerie agricole et transporter les aliments ne sert pas à nourrir un humain au bout de la chaîne alimentaire.

En bref, contrairement à ce que l’on peut penser au premier abord, la lutte au gaspillage alimentaire est un enjeu important de notre résilience aux crises mondiales, car elle permettrait de nourrir davantage de personnes avec moins de ressources humaines, environnementales et économiques.

Comment réduire le gaspillage alimentaire pendant les Fêtes?

Mais alors, comment faire pour réduire le gaspillage alimentaire pendant la période d’abondance que représente le congé des Fêtes?

• Repenser ses habitudes de consommation alimentaire

• Prendre conscience de nos habitudes et de nos sources de stress peut nous permettre de relativiser et de chercher, à l’avance, des alternatives. Par exemple : s’il venait à manquer de pain, vous pourriez faire un sandwich dans une feuille de choux pour sortir de l’ordinaire.

• Bien se préparer • Prenez le temps de calculer le nombre de repas en fonction du nombre d’invité·e·s. Cela permet d’acheter uniquement la quantité de nourriture requise, ni trop ni moins.

• Au sein de cette planification, vous pouvez prévoir qu’il y aura des restants des repas précédents : autant leur laisser un espace dans votre planification ! • Vider votre congélateur avant la période des Fêtes. Vous aurez ainsi plus d’espace pour y mettre nos restants

. • Les invité·e·s aussi jouent un rôle dans la réduction du gaspillage alimentaire. Si vous apportez votre nourriture dans des plats réutilisables, vous pourrez repartir avec des portions lorsque le repas est terminé. Vous pouvez même faire un pacte : tout le monde apporte ses plats réutilisables pour repartir avec des restants. Durant les repas, des habitudes simples • Remplir moins son assiette

• Ne pas laisser traîner la nourriture périssable sur la table toute la soirée… et user de créativité dans les jours qui suivent ! • Vous faites un party entre ami·e·s entre Noël et Jour de l’an? Pourquoi ne pas en faire un repas partage de restants ?

• Avoir confiance en sa capacité à improviser ! Pour plus de trucs anti-gaspillage, visitez le site web : sauvetabouffe.org Enfin, il est toujours possible de donner au suivant. Il y a près de 200 frigos partages au Québec ! Vous pouvez aller consulter l’outil sur notre site web pour trouver celui de votre quartier et allez y déposer vos portions. N’oubliez pas d’inscrire la date à laquelle la nourriture a été cuisinée, les allergènes et les viandes présentes pour que tout le monde sache ce que contient le plat cuisiné.

En terminant, le gaspillage alimentaire est un enjeu complexe qui ne doit pas être uniquement porté sur les épaules des citoyen·ne·s. Cependant, il est beaucoup plus facile qu’on ne le pense de réduire le gaspillage chez soi. La période des Fêtes est le moment idéal pour entamer une réflexion personnelle, et peut-être même une discussion collective autour d’un bon repas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

 

Unhandled Exception

Message:

Cannot load module 'http' because required module 'raphf' is not loaded

Location:

Unknown on line 0