Un roman historique: it’s a deal!

Par Malcolm Reid
Publié le 9 octobre 2022
Affiche du film Salut, Gadou! (détail)

En 1982, j’ai écrit un roman. Un roman avec des personnages adolescents et préadolescents, un roman jeunesse: Salut, Gadou!

Il a été écrit et publié en anglais par la maison d’édition Lorimer, de Toronto. Pourtant, il a été fortement inspiré par ma vie dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec. «Saint-Jambe» comme dit Alice Guéricolas-Gagné. Pour beaucoup de jeunes Canadiens anglais, mon roman a donné, je pense, un peu le goût de la vie québécoise dans cette période marquée par la lutte pour l’indépendance.

Mais mon focus portait sur les luttes pour la justice sociale et le pouvoir des citoyens. Près de chez nous, la Maison des Jeunes Saint-Jean-Baptiste s’édifiait. La Ville de Québec y a mis des bâtons dans les roues. J’admirais ces jeunes qui tenaient tête à la Ville. Je me suis mis à imaginer des jeunes comme eux.

Ma fille était de leur âge, même si elle n’était pas du groupe fondateur. Et j’ai pensé beaucoup à mon propre début d’adolescence dans le quartier Westboro à Ottawa. J’aurais aimé faire une version française de Salut Gadou! Pas de chance, j’ai pas trouvé un éditeur. Mais des lettres occasionnelles de jeunes Canadians qui m’avaient lu me réjouissaient.

Vers 2000, j’ai donné des cours d’anglais à Hélène Matte, une amie très active dans le monde de la poésie, de la peinture, du slam. Hélène avait une copie de Salut Gadou! que je lui avais donnée. Elle l’a aimé, et un jour en 2020, une idée lui est venue.

-Malcolm! Je pense qu’il y a un film dans ton roman.

-Vraiment?

-Vraiment. On aurait juste besoin de moderniser l’histoire un peu. Il pourrait connecter avec les mouvements populaires d’aujourd’hui. M’aiderais-tu?

Alors je lui ai vendu les droits d’adaptation cinématographique. Et elle a mis toute son énergie d’organisatrice de jeunes. Dans l’été 2021, ce tournage a bien agité notre quartier.

Je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce film. Mais le 4 juin à l’amphithéâtre du musée des beaux-arts sur les Plaines, j’ai vu un magnifique moyen-métrage en trois épisodes. Un film saturé de la saveur du quartier Saint-Jean-Baptiste. Antonin Girard joue Gadou, le jeune qui rouspète ; Maya Fiset joue Geneviève, la fille qui brasse la cage et l’amène à embarquer dans le projet ; Charlie Cameron-Verge a joué Ginger, l’organisateur adulte.

J’avais inventé ces personnages, et là, je les voyais, très vivants sur l’immense écran du musée. Une grande foule de leurs amis et des miens était là avec nous. Quant à Ginger, il est sûrement un militant né, comme Sandy McKay. Mais dans mon roman, et tel que joué par Charlie Cameron-Verge dans le film, il a aussi un côté «happy-go-lucky», un cœur léger et drôle. Mes pensées sont retournées à l’année 1982, quand j’avais visualisé Gadou et Geneviève. Quand j’avais imaginé les dialogues entre ces deux jeunes de caractères contrastant, et les avais mis sur papier.

Dans le Droit de parole de cet été, Sandy Mckay a donné sa réaction au film, qu’il a aimé, malgré sa réticence à embrasser mon « Monde des jeunes » quand il a été l’animateur en chef de la «Maison des jeunes». Réticence à y voir de la fiction.

Il se demande si c’est conforme à l’éthique, cette fiction inspirée d’événements réels.

Cher Sandy, la réponse c’est oui.

À la fin de son texte, Sandy propose qu’on se mette d’accord pour dire que Salut, Gadou! est «un roman historique». Sandy, it’s a deal. C’est exactement ce que c’est Salut, Gadou! Oui, un roman historique.

Cela me joindrait à Alexandre Dumas avec ses Trois mousquetaires, Léon Tolstoï et sa Guerre et paix, et Jean-Jules Richard avec son Journal d’un hobo (épopée de la marche des chômeurs sur Ottawa ans les années ’30).

Sandy, je ne vais pas me plaindre de ça.

 

Salut, Gadou! a reçu le Prix Intergénérations Québec en mai 2022. Il a été diffusé au Short Stop Film Festival (Roumanie). Il a été déclaré meilleur moyen-métrage (Award Winner) au Cotswold Film Festival (Angleterre). Il est gagnant du Sunrise Trophy au Better World Festival (à Munich, en Allemagne). Il a également été nominé au Social Change International FF (Chicago et Atlanta, États-Unis). Il sera en ligne du 12 septembre au 23 novembre. Visionner le film ici.
Coupon code pour l’accès au film: FILMMAKER50

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

 

Unhandled Exception

Message:

Cannot load module 'http' because required module 'raphf' is not loaded

Location:

Unknown on line 0