Chant des solitudes terrestres

Par André Trottier
Publié le 11 février 2021

 

Sur le trottoir, quelques caillots encore tièdes dans la neige. Les artères se vident : symptôme de reddition, de renoncement.

Bientôt, les caillots se changeront en cristaux. Bientôt, les hurlements des sirènes se mêleront aux vaines incantations de la ville assoupie.

J’interrogerai les astres. Je chercherai à lire ce que l’avenir nous réserve. Il y aura ainsi une éclaircie dans le firmament glacial.

Et demain le sang sera redevenu lumière.

Poème extrait du recueil Chant des solitudes terrestres, à paraître aux Éditions du Noroît, 2022.

Commentaires

  1. Cher Dédé
    Un apéritif pour annoncer le plat principal… je meurs d’envie de toucher ton recueil j’espère avant 2022!
    Fidèle lectrice
    MadameCat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité