Manger, un choix de vie: les céréales

Par Lorraine Paquet
Publié le 29 juin 2020
Quelques nuances de riz. Photo: Nathalie Côté

Lorsqu’on dit que quelqu’un ou quelque chose est raffiné, c’est un éloge: on pense à une perfection subtile. Par contre, le raffinage peut être un paronyme trompeur; dans le cas des céréales, il s’agit d’un processus de destruction.

Prenons l’exemple du blé, un grain parfait tel que la nature l’a créé. Le raffinage lui enlève le germe et le son, donc les protéines, vitamines A et C, toute la vitamine E, presque toutes les vitamines du groupe B, 50 % du calcium, 70 % du phosphore, du fer, du magnésium, et presque autant du sodium, potassium, cuivre, manganèse, cobalt, molybdène et zinc. Pis c’est pas tout ! S’en vont itou les enzymes, ces indispensables catalyseurs pour l’organisme. Autre chose ? Ouiiiii! Les précieuses fibres, qui jouent un rôle essentiel pour la santé intestinale, la gestion des glucides (en régularisant la glycémie) et la sensation de satiété, essentielle pour le contrôle du poids (on en sait quelque chose). Que reste-t-il ? Le pauvre, pauvre amidon.

Sont ainsi traitées, ou plutôt maltraitées, presque toutes les céréales :épeautre, kamut, riz, millet, triticale, sorgho, maïs, seigle, sarrasin, orge. Mais l’avoine et le quinoa sont épargnés. À retenir !

Le raffinage représente une insulte à l’intelligence de la Nature, une nuisance pour la santé humaine, un gaspillage écologique et un scandale éthique: on donne une grande partie de précieux nutriments aux animaux de boucherie alors que, selon l’ONU, 25 000 personnes meurent de faim chaque jour.

Comment cette mode stupide peut-elle perdurer partout dans le monde? D’abord, il y a la confusion entre raffinage et raffinement. Ensuite, on nous ment en pleine figure en nous parlant de farine enrichie. ENRICHIE ? Youppie, se dit l’inconscient qui ignore – ou oublie – que ce produit est dénutri de 75 à 80% ; on lui ajoute un seul minéral (le fer), et seulement quelques vitamines du groupe B (synthétiques par-dessus le marché).En réalité, c’est de la farine APPAUVRIE. Mais aucune compagnie ne l’admettra.

Attention ! Ne vous faites pas avoir : quand l’étiquette mentionne « farine de blé », « farine enrichie », « farine de blé enrichie », c’est toujours du pareil au même : de la farine blanche raffinée. Pour être sûr d’acheter le produit naturel, il faut que l’étiquette précise « farine de blé entière » ou « intégrale ». Idem pour les céréales en grains, en flocons ou en semoule. Exemples de produits entiers : orge mondée, couscous de blé entier, riz brun – rouge – violet – noir (de quoi écrire un best seller : quatre nuances de riz). Quant aux céréales commerciales à déjeuner, en plus d’avoir subi le raffinage, elles peuvent contenir jusqu’à huit cuillères à thé de sucre par portion. Pour le même prix ! (Ils savent que le sucre est addictif ). Mais quelques produits, rarissimes, diffèrent. Lisez les étiquettes.

Vous croyez vous en sortir avec des magasins d’aliments naturels ? On y vend des pains, muffins, biscuits, etc., faits de « farine blanche non blanchie ». BRAVO ! Cette farine, blanche comme neige, est aussi dénutrie que les autres !La seule différence est qu’on n’y a pas ajouté d’agents de blanchiment, tels l’eau de Javel. Toute une amélioration ! Ces mêmes épiceries – qui se disent santé – vendent aussi des céréales raffinées biologiques ! Exemple : couscous biologique, orge perlée bio, riz basmati blanc biologique. Une vraie escroqueriz! Ça paraît bien. Mais à quoi bon manger bio si c’est pour se carencer ? Et nuire à la planète ?

Tant qu’à parler d’aberrations, Santé Canada recommande que la moitié des produits céréaliers que nous mangeons soit des grains entiers. Pourquoi inciter la population à se sous-alimenter la moitié du temps ? Mystère et boule de maïs… Bref, la Nature nous a popoté des aliments prodigieux dans sa grande marmite d’amour. Et nous réussissons le tour de force de manger sans se nourrir.

Dans le prochain numéro : LE SUCRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité