COVID-19: À quand l’augmentation du crédit d’impôt pour solidarité?

Publié le 7 avril 2020

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté et les partis d’opposition demandent au gouvernement du Québec une bonification du crédit d’impôt pour solidarité afin d’aider de toute urgence les personnes à faible revenu.

Au Québec, environ 2,9 millions de ménages à faible revenu bénéficient présentement de ce crédit d’impôt. Comme ce mécanisme fiscal existe déjà, il s’agit d’un moyen pratique pour verser rapidement de l’argent aux personnes à faible revenu.

Le 27 mars dernier, le Collectif pour un Québec sans pauvreté a soumis sa proposition au premier ministre, François Legault, et au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet. Une trentaine d’associations et de groupes du Québec ont appuyée la proposition.

Selon Serge Petitclerc du Collectif pour un Québec sans pauvreté: «Plusieurs personnes n’ont pas accès aux différents programmes d’aide des gouvernements canadien et québécois, qui sont destinés prioritairement aux travailleuses et travailleurs affectés par la crise de la COVID-19. Ici, nous pensons par exemple aux personnes qui ont gagné moins de 5 000 $ l’an dernier, comme la plupart des étudiantEs, à celles qui ne travaillent pas dans des emplois jugés essentiels, aux travailleuses et travailleurs temporaires étrangers et aux personnes assistées sociales. Pourquoi le gouvernement du Québec n’a-t-il rien à leur proposer? »

Harold Lebel du Parti Québécois : « On parle de personnes qui étaient déjà dans le besoin ou qui, avant la crise, avaient déjà des difficultés financières. Il va sans dire que la crise de la COVID-19 n’améliore pas leur condition! Aider les entreprises, les PME et les travailleurs, c’est très important, mais il faut aussi aider les gens les plus vulnérables de notre société, s’assurer de ne laisser personne sur la touche. »

Alexandre Leduc de Québec solidaire est du même avis : « (Que) personne ne soit laissé derrière face à cette crise, qui fait appel à notre solidarité envers tous et toutes. »

(N.C)

 

Commentaires

  1. je suis maman d’une poupoune de 19 mois et je ne recois pas de pcu ni tps seulement mes allocs et la solidarité alors je suis d’accord avec cette bonification car les temps sont aussi difficiles pour nous a faible revenu…ce n’est pas parce qu’on est pas « riche » que l’on doit être dans la misère et ne pas avoir d’aide… Merci M. Legault.

  2. Alors que M. Trudeau bonifie plusieurs étudiants habitant encore chez leurs parents, M.Legault, pourquoi ne pas faire avec le crédits solidarités comme M.Trudeau a fait pour la TPS? Malheureusement tout coûte encore plus cher pour toutes les personnes qui auraient besoin de ce coup de pouce. On est maintenant en mai et vous ne faites que parler depuis le mois de mars. À quand aurons-nous des réponses concrètes et surtout une certaine forme d’aide? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité