De la cohérence financière pour les populations vulnérables

Par Michaël Lachance
Publié le 19 mars 2020
                                                                    Sur la rue des Oblats à Québec. Photo: ML

Plus d’une soixantaine de groupes de la société civile unissent leurs voix à celle du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) afin d’exiger de la cohérence dans l’aide apportée à la population. Un soutien suffisant est réclamé par les groupes cosignataires pour aider les personnes sans emploi à faire face à la crise, elles aussi!

En effet, le gouvernement du premier ministre François Legault a annoncé plusieurs mesures d’assouplissement et d’aides financières temporaires pour les entreprises et les travailleurs québécois.e.s. (PATT  COVID-19). Or, ce sont toutes les populations qui sont touchées par la crise sanitaire.

Pour aider les prestataires d’une assistance sociale, il va de soi que le montant minimum de base (690 $), dont touche pour l’essentiel toutes et tous les requérant.e.s, est largement insuffisant pour maintenir la cadence actuelle dans un contexte extraordinaire. Comme toutes les populations au Québec, les cosignataires revendiquent les mesures suivantes :

– remettre à l’ensemble des prestataires d’aide de dernier recours une prestation spéciale pour porter le montant de leur prestation à 1 210 $ soit l’équivalent du montant du Programme solidarité sociale 66/72 (« Programme revenu de base »).

– l’ajustement des limites des avoirs liquide au seuil de la solidarité sociale pour tous les prestataires.

– l’assouplissement au niveau des coupures de dons pour favoriser la solidarité.

– l’assouplissement du traitement administratif des dossiers, notamment la suspension de demandes de documents qui entraîneraient des déplacements.

Donner à toutes et tous les moyens de faire face à la crise

Le porte-parole des 61 groupes cosignataires, Simon Pouliot, souligne avec pertinence : « Il est essentiel et urgent d’offrir une prestation spéciale à l’ensemble des prestataires pour leur permettre d’atteindre, au minimum, la prestation de la solidarité sociale 66/72, soit 1210 $ par mois pour la durée de la crise du COVID-19. Le gouvernement ne peut plus compter sur le communautaire pour se désengager de ses responsabilités. Il doit répondre présent pour garantir la couverture des besoins essentiels à l’aide sociale pour que toutes les personnes puissent avoir, à la maison, les denrées et médicaments nécessaires pour les semaines à venir. Ultimement, le gouvernement devrait viser la réelle couverture des besoins de base pour tous les prestataires d’aide sociale, mais pour le 1er avril, il nous semble raisonnable d’y aller avec une prestation spéciale ».

Les 61 groupes cosignataires ont adressé ces propositions à l’attention du premier ministre Legault et de la ministre Boulet (MTESS).

Les 61 groupes signataires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

 

Unhandled Exception

Message:

PHP Startup: Invalid library (appears to be a Zend Extension, try loading using zend_extension=opcache.so from php.ini)

Location:

Unknown on line 0