Sauvons la vocation des terres des Soeurs-de-la-Charité

Par Hélène Matte
Publié le 24 octobre 2018
Poème chanté par Hélène Matte et ses invités, le 23 octobre, lors du Cabaret désobéissant à l’Impérial dans le cadre de Québec en toutes lettres.  Photo: Nadia Morin.  Voir la performance sur vidéo.

En Ré, note de départ en La

Sœurs mes sœurs, trop nous offrâmes
À la dîme et aux discours
C’est d’espoir qu’on nous affame

L’âme est à vendre et Dieu est sourd
Sœurs mes sœurs l’agriculture
Est capitale et c’est péché
D’offrir à qui n’en a cure
Des terres où il faut semer
Pour spéculer l’immobilier

Sœurs mes sœurs le monde devient
Un désert alimentaire
Pour aujourd’hui et demain
Cultivons local et enfi‰n
Pas de quartier pour Dallaire !

Dallaire, fais de l’air !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité