La nature en ville pour les enfants de l’école Marguerite-Bourgeoys

Par Geneviève Lévesque
Publié le 21 mai 2018
Un moment de jardinage pour les élèves de l’école Marguerite-Bourgeoys. Photo: Nathalie Côté

Le 17 mai dernier, Nature Québec lançait son programme Marguerite, entre ville et nature dans la cour-école de Marguerite-Bourgeoys, une école primaire située sur la rue des Oblats dans le quartier Saint-Sauveur. La classe de troisième année de M. Gilles Chamard – « Monsieur Gilles » pour les élèves – était présente et attentive. Les élèves ont pu participer activement à la mise en terre des plants de fraisiers, de mûriers, de ciboulette et de basilic fournis par Nature Québec, ainsi que des plants de capucines qu’ils avaient eux-mêmes semé ce printemps comme projet scolaire.

Le programme comprend aussi une installation permanente en bois constituée de structures servant de bancs, entourant des arbres ou appuyées au mur extérieur de l’école. Les quelques deux cents élèves de l’école pourront dorénavant bénéficier de l’installation pendant leurs récréations ou pour suivre leurs cours au milieu des grands arbres du parc-école et des nouveaux plants qui poussent maintenant dans les bacs de bois faisant partie de l’installation. En effet, une classe pourra désormais s’installer dehors selon un horaire à déterminer et y travailler, y lire, ou y suivre un enseignement.

Des classes extérieures se dérouleront au milieu des arbres. Photo: Nathalie Côté

Les structures serviront également à des intervenants de Nature Québec qui offriront une formation sur l’agriculture urbaine et la biodiversité à trois classes de l’école, en 2e et 3e années ainsi qu’en adaptation scolaire, à partir de l’automne prochain. Une sortie au parc de la Jacques-Cartier sera aussi offerte aux enfants de ces trois classes.

Le projet financé par l’entreprise TELUS enthousiasme manifestement les jeunes, mais aussi la direction de l’école. Madame Mylène Desbiens, directrice, énumère les effets d’un tel rapprochement des enfants avec la nature : la réduction du stress, l’augmentation de la créativité et l’amélioration de la concentration sont des résultats à attendre, affirme-t-elle.

Nature Québec a travaillé précédemment avec l’école Jeunes-du-Monde. L’organisme sans but lucratif lancera son prochain projet réunissant le milieu urbain, la nature et les jeunes à l’école Sacré-cœur le 25 mai prochain. Un coin lecture dans la cour de l’école Sacré-cœur, située sur la rue de Jumonville dans Saint-Sauveur, sera inauguré à cette occasion.

Les membres de la communauté sont invités à profiter des installations en dehors des heures scolaires. Une équipe de parents bénévoles de l’école Marguerite-Bourgeoys aura la responsabilité d’arroser les plants pendant l’été. Mais l’entretien et les soins que nécessitent une telle installation pour demeurer en bon état le plus longtemps possible reviennent à toute la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité