Le populisme, produit du néolibéralisme

Publié le 7 décembre 2017
J.-CLAUDE ST-ONGE
L’imposture néolibérale
Éditions Écosociété
256 pages, 2017

La crise sociale provoquée par 40 ans de néolibéralisme s’est traduite par une fragmentation du monde, un repli national, la montée des droites et la révolte contre les élites. Les Trump et Le Pen de ce monde ne sont pas tombés du ciel !

J.-Claude St-Onge livre ici un portrait détaillé des bouleversements politiques et des fondements philosophiques propagés par l’idéologie néolibérale, de Thatcher à Trump. Ce dernier, loin de représenter la fin du néolibéralisme, en constitue plutôt une nouvelle manifestation.

Le néolibéralisme tente de se faire passer pour ce qu’il n’est pas, à savoir le champion des libertés, de la prospérité et du mieux-être, alors que la vision du monde qu’il propose est la subordination de la réalité aux forces du marché et à la loi du plus fort. L’imposture néolibérale démonte un à un les dogmes de cette doctrine. Liberté ? Imposture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité