Québec, ville littéraire? Saint-Sauveur, c’t’à ton tour

Par Nathalie Côté
Publié le 1 novembre 2017
Mbaï-Hadji Mbaïrewaye et Anne Guérette lors de l’annonce de l’engagement de Démocratie Québec pour une Maison de la culture dans le quartier Saint-Sauveur, le 31 octobre.

Anne Guérette veut «réanimer le cœur de Saint-Sauveur», en dotant le quartier d’une Maison de la culture au lieu du stationnement appartenant à la Ville situé sur la rue Saint-Vallier Ouest. Cette idée est défendue par les citoyennes et les citoyens du quartier qui ont lutté contre la démolition du Centre Durocher.

Démocratie Québec (DQ) rappelle : «il y a un an, le Centre Durocher tombait sous le pic des démolisseurs. L’administration municipale sortante a laissé démolir le Centre Durocher, malgré le tollé de protestations citoyennes. »

Le projet de DQ compterait un musée de l’histoire populaire de la Basse-Ville comme l’a précisé  Mbaï-Hadji Mbaïrewaye, candidat dans Saint-Roch-Saint-Sauveur, qui envisage ce lieu comme une façon de revitaliser le quartier. Ce serait aussi l’occasion de transformer la rue Saint-Vallier Ouest en rue partagée (entre voitures, piétons et vélos), a-t-il ajouté, disant s’inspirer du travail de l’ancien maire Jean-Paul l’Allier qui a stimuler la revitalisation du quartier Saint-Roch avec le soutien à la culture et aux artistes.

Le projet est évalué à 15 millions de dollars et sera construit avec la contribution des gouvernements provincial et fédéral et avec un concours d’architecture, précise Anne Guérette, l’aspirante maire de Québec. La Maison de la Culture abriterait en plus du musée, une bibliothèque de quartier, des salles multifonctionnelles pour la création et ladiffusion artistique, un Centre pour la petite enfance (CPE)et des locaux pour les organismes communautaires du quartier.

Le projet, ainsi que le candidat Mbaï, ont reçu l’appui du chanteur rap Aly Ndiaye, alias Webster. Selon lui, «cette maison de la culture sera un pôle magnétisant culturel et social pour tous ceux et celles qui ont envie de vivre la lecture, la musique, l’écriture ou le théâtre. J’appuie ce projet ainsi que Mbaï comme conseiller municipal. »

Le projet a également reçu l’appui du Conseil de la culture de Québec et Chaudière-Appalaches qui regroupe 165 organismes culturels et représente 2500 artistes professionnels et travailleurs culturels.

Des citoyens qui ont milité pendant plusieurs années contre la démolition du Centre Durocher étaient sur place avec une pancarte évocatrice «Centre Durocher, je me souviens» inspirée des plaques d’immatriculation. Même s’ils sont toujours indignés de la démolition du centre communautaire, ils voient tout de même d’un bon œil la démarche de Démocratie Québec qui vise à remplacer le vide laissé par la disparition de ce lieu public.

Commentaires

  1. J’appuie totalement cette proposition, en tant que poète et vidéaste (au sein du regroupement CLS Poésie notamment)!
    Nous avons besoin d’un lieu de partage et de diffusion de la culture, en particulier de la poésie, dans notre quartier.
    Québec Ville de la littérature? Pas pour les gens de Saint-Sauveur et il est temps que ça change!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité