Déclaration commune pour le congédiement de Jeff Fillion

Publié le 12 décembre 2016

Par Lynda Forgues

Le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (RGF-CN) a adopté à l’unanimité une position contre l’animateur Jeff Fillion de la radio populiste CHOI-FM.  L’animateur, maintes fois poursuivi et sanctionné dans le passé, n’avait pu s’empêcher de déclencher encore une fois la controverse en lançant sur les ondes, le 15 novembre dernier, des propos racistes et misogynes encore pires que ceux que nous avons l’habitude d’entendre à Québec.  Un site qui répertorie en dénonçant ces propos en avait fait un article qui a été partagé sur Facebook près de 800 fois. Les commentaires indignés ont afflué à chaque partage.

Même si aucun média grand public hors des réseaux sociaux ne s’est intéressé à la chose, le RGF-CN a adopté cette position à son Assemblée générale annuelle, le 23 novembre 2016, et plusieurs autres organisations l’ont endossée par la suite :

 

Non à Jeff Fillion sur nos ondes radiophoniques !

Les propos tenus à la radio par Jeff Fillion, le 15 novembre dernier, sur les femmes autochtones de Val d’Or nous ont heurtées profondément dans notre dignité et dans notre intégrité. Ces propos révoltants ne font qu’entretenir la culture du viol. Le viol est un abus de pouvoir et n’a rien à voir avec le désir sexuel. Ces propos ne font qu’entretenir le racisme systémique à l’égard des femmes autochtones et des peuples des Premières Nations. Ces propos révoltants doivent être dénoncés haut et fort et bannis de nos ondes radiophoniques à Québec et au Québec.

Nous les dénonçons. Nous exigeons des propriétaires de cette station radiophonique, que nous supposons être socialement responsables, le renvoi immédiat de Jeff Fillion. Rappelons que, dans un passé récent et dans une situation semblable, cet animateur a déjà été congédié d’une station radiophonique de Québec. Il est impératif de poser ce geste concret, c’est le souhait de nombreuses citoyennes et citoyens.

Nous déclarons à nouveau que, dans une société soucieuse du vivre ensemble, il est primordial d’avoir « un milieu médiatique sain, exempt de discours haineux et discriminatoires, de propos méprisants et diffamatoires, d’informations mensongères ou trompeuses et irresponsables sur le plan social » (Extrait de la Déclaration pour des ondes radiophoniques saines, septembre 2015).

Nous en avons la responsabilité toutes et tous !

 

 

Liste des organismes qui ont appuyé cette prise de position  :

Association étudiante Féministe en mouvement de l’Université Laval (FemUL)

Coalition régionale de Québec de la Marche mondiale des femmes

Comité des femmes de l’Alliance de la Fonction Publique du Canada – Québec – région de Québec

Comité femmes de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)

Fédération des femmes du Québec

Fédération des maisons d’hébergement pour femmes

L’R des centres de femmes du Québec

Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12)

Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS)

Regroupement des organismes communautaires de la région 03 (ROC 03)

Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité