La Ville de Québec tente d’effacer la voix citoyenne

Publié le 4 novembre 2016
^PHOTO: Klody Tremblay
PHOTO: Klody Tremblay

La Ville de Québec a engagé un artiste qui travaille depuis jeudi à une fresque pour dissimuler les graffitis sur la palissade entourant le chantier de démolition du Centre Durocher dans Saint-Sauveur.

Alors que les gens du quartier sont allés exprimer tantôt leur mécontentement, tantôt leur peine sur le mur, la Ville tente d’effacer les traces de la protestation et de faire disparaitre tout message politique. Certes, ce n’est pas étonnant de la part de l’administration Labeaume, même qu’on aurait cru que le projet de fresque serait arrivé un peu plus tôt!

Reste qu’on peut se demander pourquoi la Ville de Québec paie pour cela, alors qu’il s’agit d’un chantier privé et que c’est Action-Habitation qui est propriétaire des lieux. On peut voir ça comme un autre témoignage de la bonne entente entre le projet de démolition du centre communautaire et l’administration municipale. (NC)

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité