Conseil municipal de Québec du 3 octobre : le maire fait de la démagogie

Publié le 4 octobre 2016

2par Lynda Forgues

 »La ville la plus sécuritaire au pays »

 »Québec, la ville la plus sécuritaire au pays, et c’est grâce à notre service de police », dit le maire Labeaume, en réponse aux personnes qui sont venues questionner le maire à propos du droit de manifester. Le droit de manifester est reconnu par les plus hautes cours du Canada, et est protégé par les Chartes des droits et libertés, par le droit d’expression, et par le droit de réunion pacifique. Or, ici, le maire Labeaume décide que les Chartes des droits canadiennes et québécoises sont obsolètes et que même la loi de la Ville de Québec n’a pas préséance sur les volontés du SPVQ.

 »À Québec on tient ça serré, pour la sécurité des gens. Je vais prendre la version du Service de police de la Ville de Québec », a continué le maire Labeaume.

pour visionner toute la période de questions du 3 octobre sur le droit de manifester, voir ce lien.

 


 

 »Le reste, c’est du bruit »

 

 »Parlez aux gens de Saint-Sauveur, ils sont d’accord avec des logements sociaux », dit le maire Labeaume.

Après la conférence de presse de l’après-midi et l’annonce à propos du quartier Saint-Sauveur, presque toute basée sur un sondage biaisé commandé par le promoteur Action-Habitation — sondage qui n’a jamais posé la question aux gens : êtes-vous pour ou contre la démolition du Centre Durocher? — des citoyennes et citoyens du quartier se sont déplacés pour venir questionner le maire et les conseillères sur ces questions.

 

pour visionner toute la période de questions du 3 octobre, voir ici. Les questions sur le centre Durocher commencent à 101 :39

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité