L’Orchestre d’hommes-orchestres fait battre le cœur de Saint-Sauveur

Publié le 3 juillet 2016
Un dimanche pas comme les autres au parc Durocher. Photo: Gilles Simard
Un dimanche pas comme les autres au parc Durocher. Photo: Gilles Simard

Par Nathalie Côté et Marc Boutin

Dimanche, le 3 juillet, le quartier Saint-Sauveur a donné un nouveau coup de cœur pour la sauvegarde du Centre Durocher et sa transformation en Maison de la culture.

L’Orchestre d’hommes-orchestres a installé sa caravane au parc Durocher et invitait les gens à prendre la parole pour la sauvegarde du Centre, dimanche en fin d’après-midi autour d’un potlatch communautaire. Une centaine de personnes ont visité la caravane décorée de photos et autres machines excentriques.  Les résidants du quartier ont ainsi eu un avant-goût de ce que pourrait être une Maison de la culture dans Saint-Sauveur.

Les artistes de l’Orchestre d’hommes-orchestres ont occupé pendant 3 jours le parc Durocher avec leur installation multidisciplinaire aux allures de campement gitan où ils ont vécu, dormi et mangé. Leur convoi se transportera à Montréal au parc Lafontaine,  du 22 au 24 juillet prochains.

Plusieurs personnes ont pris la parole

Éric Martin, du Comité citoyen du quartier, a rappelé que les gens de Saint-Sauveur réclament, auprès de la Ville, un moratoire sur la démolition du Centre  Durocher. Danielle Papillon qui milite pour la sauvegarde du centre,  a lancé un cri du cœur : «On aimerait que le maire Labeaume nous écoute quand on va au Conseil municipal!  Ce qu’on veut, c’est une place culturelle pour les 16 000 résidants du quartier Saint-Sauveur.»

Henri-Louis Chalem, qui vit dans le quartier depuis vingt ans, a donné son appui au projet de Maison de la culture, rappelant que le quartier  a besoin d’une salle de spectacle pour 300 personnes (une salle de grandeur moyenne) : «ça manque pas juste dans  le quartier Saint-Sauveur, mais pour tout le centre-ville de Québec» a-t-il rappelé.

Absence remarquée
La conseillière Anne Guérette s'adressant à des résidentes de Saint-Sauveur. Photo: Marc Boutin
La conseillère Anne Guérette s’adressant à des résidantes de Saint-Sauveur.
Photo: Marc Boutin

Pascale Desbois, du comité de travail sur l’avenir du Centre Durocher a fait parvenir une invitation à Chantal Gilbert, mais la conseillère du quartier n’a pas daigné répondre et ne s’est pas présentée à l’événement. La conseillère de Démocratie-Québec, Anne Guérette, quant à elle, était présente et a pris la parole, disant qu’il faudrait que l’équipe au pouvoir accepte enfin de rencontrer les citoyens, soulignant que «lorsque des citoyens s’impliquent  aussi fortement, c’est peut-être que les élus sont en train de manquer une occasion.»  En effet, le maire de Québec s’entête a vouloir démolir le centre patrimonial et ce, contre la volonté d’une majorité des gens du quartier Saint-Sauveur. Comme le soulignait le romancier Alain Beaulieu : «on ne peut pas avoir un quartier vivant et intéressant sans culture».

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité