Vivre: Paris, Ottawa

Publié le 14 décembre 2015

DESSIN MALCOLMI am waiting for a new birth of wonder

— FERLINGHETTI

Paris

QU’ATTENDONS-NOUS ? Nous de l’Ouest, je veux dire, nous de l’Occident, en voyant les explosions et les rafales à Paris, les gens tués, la peur qui se répand, la colère entremêlée ? Je vais essayer de dire ce que j’attends, moi. J’attends l’émergence d’un Islam de la justice sociale.

Paris n’est-il pas le cœur du face-à-face Occident-Islam ? C’est que la France a beaucoup colonisé le monde musulman. Dans trois pays d’Afrique, l’univers français et l’univers musulman se recoupent : Maroc, Algérie, Tunisie. Les exilés de ces pays sont concentrés à Paris. Spécialement dans ce que la France appelle les banlieues. Des quartiers de HLM mornes, habités par des gens aux noms souvent à consonance arabe. Les exilés y sont, et les filles et les fils des exilés. Ces enfants sont Français, mais considérés Arabes. Même s’ils commencent maintenant à percer, à monter.

Les matériaux de construction de cet Islam de justice sociale sont nombreux. Ils sont autour de nous, il me semble. Ils attendent d’être tissés ensemble. Il y a le Coran lui-même, qui proteste contre l’injustice des puissants et plaide pour la compassion, à maints endroits. Il y a l’esprit d’hospitalité arabe, les oasis avec le murmure de fontaines qui coulent. Il y a l’ouverture des musulmans à toutes les couleurs de peau; il y a la légende de l’Espagne islamique de l’an 1000. (Où judaïsme et christianisme fleurissaient sous des rois musulmans.)

Il y a les musulmans dans les mouvements populaires des pays d’Occident, et il y a les gauches des pays musulmans. Pensons au brave blogueur d’Arabie saoudite, et aux journalistes critiques, d’Égypte, d’Al Jazeera.

Il y a le cas de l’Algérie, qui a combiné socialisme et foi, longtemps après avoir arraché son indépendance en 1964. Et qui a enseigné cette combinaison aux écoliers.

Il y a les nouvelles féministes du monde musulman. Certaines rejettent la religion, d’autres font une synthèse. Et il y a simplement l’appartenance du monde musulman au Tiers monde. Il y a aussi l’Islam des noirs américains, l’héritage de Malcolm X.

LE CHRISTIANISME, LUI, était longtemps rangé avec la droite et les rois. Cela autorisait les princes croisés à faire la guerre au Moyen-Orient. Cela autorisait des évêques de toutes églises à condamner syndicats et grèves ouvrières.

Avant qu’émerge un christianisme de justice sociale. Un courant qui est maintenant pas mal fort.

L’habitude des mouvements intégristes est de dire que l’Islam en est déjà parfaitement un de justice sociale. De fermer les yeux aux oppressions dans les sociétés musulmanes. De vendre la condamnation de l’Ouest comme étant déjà une lutte anticapitaliste. Mais cela n’aura qu’un temps. Religion et esprit de justice sociale se sont rencontrés déjà. D’où sortira le penseur ou la penseuse galvanisante de cette rencontre-ci ? D’Afrique du Sud, peut-être ? Du Canada? Du Québec ? I am waiting.

Ottawa

JUSTIN TRUDEAU et sa gang ont apporté un vent frais en politique canadienne, il n’y a pas à dire. (Harper ? C’est qui ça ?) L’exemple que j’aime le plus: voir Postes Canada rétablir la livraison des lettres à domicile. « Et y’a la promesse de légaliser le pot, hein ? », dit mon amie Louise. Et le discours du trône qui parle d’ouvrir la discussion sur un système électoral proportionnel, pour le Canada. Juste hier — une commission d’enquête a été lancée sur les Amérindiennes assassinées, et manquant à l’appel.

En même temps, c’est un grand retour au traditionnel. Les libéraux sont le parti rassurant pour les Québécois, depuis longtemps — regarde ton billet de 5 $ pour t’en persuader. Wilfrid Laurier est là. Les libéraux sont toujours très près du gros argent, au Canada; toujours très près des USA. Avec un talent pour piger des idées à gauche de temps en temps…

L’IMMENSE SUCCÈS des néo-démocrates en 2011 était un peu trop immense, non? Dans le sens que je n’ai jamais ressenti, pendant qu’Annick Papillon était ma députée, faisant un travail plutôt consciencieux, que le NPD était la famille politique la plus populaire autour de moi. Les néo-démocrates reviennent à leur position classique, un parti de gauche modéré, troisième force au Canada. Mais une force vigoureuse. Talonnant les libéraux. Ce qu’il y a de nouveau :

La gauche fédéraliste que représente le NPD, en lien avec la gauche canadienne anglaise, est maintenant sur la map au Québec. Le quart de l’électorat québécois a voté pour elle — elle a plusieurs députés aux Communes. Droite… centre… gauche- indépendantiste… vert… cette option s’ajoute à la liste. Si Annick Papillon, Raymond Côté, Anne-Marie Day rebâtissent leurs organisations, cette gauche restera sur la map au Québec.

L’indépendance est toujours une option aussi. A luta continua. Ottawa refuse certaines clauses de notre aide médicale à mourir ? Un zèle fédéral cherche à nous imposer des pipelines ? Ça intensifiera le désir, je le sens. Et tiens ! Le Canada anglais serait toujours le voisin d’un Québec indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité