Halte au capitalisme vert

Publié le 17 avril 2015

LIVRE HALTE CAPITALISMEDans le contexte de la crise écologique et climatique mondiale, le verdissement du capitalisme, désigné sous l’euphémisme d’« économie verte », s’impose de plus en plus comme la solution miracle. L’idée séduit, mais masque une inquiétante étape de marchandisation de la nature, vue comme un capital au service de la croissance. Comment cela se traduit-il au Québec et ailleurs, notamment en Afrique? Comment prétendre aller vers une transition écologique sans sortir du régime de la propriété privée et du libre-échange? Au nombre des voies alternatives possibles, plus soucieuses d’égalité, de respect des droits et du bien commun, que propose l’écosocialisme municipal?
Ont entre autres collaboré à ce numéro : Aurélien Bernier, Dominique Bernier, Catherine Caron, Paul Chamberland, Maxime Combes, Raphaëlle Corbeil, Jonathan Durand Folco, Gaël Giraud, Osire Glacier, Molly Kane, Marie-Andrée Lamontagne, Andrea Levy, Christian Nadeau, Ricardo Peñafiel, Éric Pineault. Artiste invitée : Adeline Lamarre
« Halte au capitalisme vert», Revue Relations, no 777, avril 2015 46 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité