Lettre au ministre François Blais

Publié le 15 décembre 2014

Au printemps dernier, l’élection du gouvernement libéral n’annonçait rien de bon pour une majorité de citoyens et citoyennes du Québec. Cet automne, des participantEs d’Atout-lire ont travaillé, réfléchi et agi ensemble lors de rencontres sur l’économie. On s’est demandé : c’est quoi l’économie, ça sert à quoi ? Ça sert à qui ? Est-ce qu’on a du pouvoir sur l’économie ? Lors d’une de ces rencontres, les participantEs ont décidé d’écrire une lettre au ministre de l’emploi et de la solidarité sociale. Voici le contenu de cette lettre.

Bonjour M. le Ministre François Blais,

Nous sommes des adultes qui voulons apprendre à mieux lire et écrire. Nous participons aux ateliers d’Atout-lire qui est un groupe populaire en alphabétisation. On a besoin de plus de financement. On a besoin qu’on nous aide aussi chacun et chacune. Par exemple, il faut qu’on paye une passe d’autobus. Il faut aussi pouvoir déjeuner.

Vous savez que les loyers sécuritaires coûtent cher. Il y a aussi des loyers où il y a des moisissures ou des insectes. On n’a pas les moyens de payer 500 $ ou 600 $ de loyer. Ça prend plus de HLM.On a trouvé ça dur quand vous avez coupé dans le programme PAAS-Action cet automne. On nous dit toujours « t’as juste à travailler ». On aimerait ça, trouver de l’emploi. Alors pourquoi couper dans les mesures d’aide et d’accompagnement à l’emploi ? N’avez-vous pas déjà écrit qu’il fallait lutter contre la pauvreté et non pas contre les personnes pauvres ?

On aurait beaucoup de choses importantes à vous dire. On aimerait ça vous rencontrer. On vous invite chez-nous, dans nos locaux à Atout-lire. On peut aussi aller vous rencontrer à votre bureau. Merci de nous écouter et de nous dire quand vous pourrez nous rencontrer.

Les membres de l’atelier café-citoyen Atout-lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité