BÉLIVEAU meurt, et on pense à plein de choses

Publié le 15 décembre 2014

MALCOLM 2

 

Par Malcolm Reid

C’était un garçon qui jouait sur la glace de Victoriaville, ensuite sur la glace de Québec, ensuite sur la glace de Montréal. Quel chevalier !

Car le hockey est un système chevaleresque, où des gars, ou des filles, de n’importe où, peuvent devenir des héros populaires pour toute une ville. Toute une province. Tout un peuple.

Moi je viens d’Ottawa. Je me souviens de l’époque où le Gros Bill était un As, et jouait contre mes chers Senators. (C’était en 1951 !) Ah, il était redoutable! Tiens, en ami de l’underdog, je lève mon verre à Worseley, à Hall, à Henry, à Sawchuk, à Broda. Les pauvres gôleurs, les gardiens de but des autres clubs, qu’il a déjoués tant de fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité