Pour mieux vivre avec les voix dans la tête

Publié le 31 mars 2014

Par Gilles Simard

Depuis environ un an, des hommes et des femmes qui « entendent des voix » se réunissent une fois par semaine, le mercredi, à l’édifice Sherpa (Pech)1, afin de briser leur isolement, recevoir de l’information, échanger, s’entraider et expérimenter des stratégies pour « mieux vivre avec ces voix dans leur tête. »

Des voix qui s’avèrent — dans la plupart des cas — des symptômes en lien avec des troubles de santé mentale dont ces personnes souffrent et qui, très souvent, sont apparues à la suite de différents traumatismes (accident, viol, mortalité, etc.). Des voix, finalement, que les membres du groupe apprendront à gérer positivement, selon les efforts qu’ils consentiront à mettre pendant les dix rencontres de chaque session.

Baptisé « Trouve ta voix » et animé par une intervenante et un pair-aidant de Pech, le groupe permet aussi d’apprendre à mieux composer avec les hallucinations visuelles, olfactives de même que avec toute perception sensorielle (goût, toucher, etc.) associée à la maladie mentale et difficile à vivre au quotidien.

Soulignons, enfin, qu’il s’agit d’un groupe « ouvert », autour duquel gravitent une dizaine de personnes de tous âges venant principalement des quartiers centraux de Québec, et que n’importe qui (après une brève entrevue) peut y adhérer en autant qu’il se conforme aux objectifs et aux règles du groupe. La prochaine session (dix rencontres) débute le 16 avril et on peut s’y inscrire en composant le 525-2820 (418). 1- Pech : Programme d’Encadrement Clinique et d’Hébergement, 130 Boulevard Charest Est, Québec

 

[Plus d’infos sur les voix]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité